Un point arraché de haute lutte pour Rochefort

«Personne n’aurait misé 1€ sur nous à la pause, déclarait fort justement Arnaud Poels après le partage rochefortois à Sprimont (2-2).

D.L.

Nous étions un cran en dessous, cela manquait d’impact dans les duels et il n’y avait pas assez de mouvement. J’ai senti des joueurs stressés, nous étions à l’arrêt et le ballon était souvent un peu “ chaud ” en possession de balle. Nous débutons la seconde période sans rien à perdre, et l’exclusion logique de Pezzin dès la reprise nous est bien sûr favorable et nous sommes parvenus à en profiter. À la mi-temps, nous aurions signé à deux mains pour un point, et finalement, nous ne passons pas si loin de revenir avec les trois».