Herman Van Holsbeeck inculpé mais laissé en liberté

Auditionné par le juge d’instruction ce vendredi à Bruxelles, Herman Van Holsbeeck s’est vu signifier quatre chefs d’inculpation. Mais l’ex-manager d’Anderlecht a été laissé en liberté.

Herman Van Holsbeeck inculpé mais laissé en liberté
Après avoir passé une nuit au cachot, Herman Van Holsbeeck a été relâché hier soir. Mais il est notamment inculpé de corruption privée et de blanchiment d’argent. ©BELGA

La journée de ce vendredi aura été longue pour Herman Van Holsbeeck. D’abord privé de liberté après avoir été intercepté à son domicile jeudi matin, l’ex-manager d’Anderlecht a été réentendu ce vendredi après-midi dans les bureaux de la police fédérale.

Après plusieurs heures d’audition, Herman Van Holsbeeck a été inculpé de corruption privée, blanchiment, faux et usage de faux et association de malfaiteurs. Il s’agit des mêmes chefs d’inculpation que ceux signifiés à Christophe Cheniaux, le collaborateur liégeois de Christophe Henrotay, interpellé en ce milieu de semaine

Herman Van Holsbeeck a toutefois été remis en liberté ce vendredi en fin de journée, notamment sous la double condition de ne pas avoir de contact avec le milieu du football et de ne plus s’engager dans aucune transaction financière autres que celles nécessaires à la vie courante.

L’intéressé conteste les faits qui lui sont reprochés. «Il a admis certaines fautes dans le cadre de son activité, mais il conteste formellement avoir reçu des commissions», a précisé son avocat Daniel Spreutels à l’issue de l’audition avec le juge d’instruction Michel Claise.