Michel Mauléon pointe du doigt l’arbitrage

Sur un terrain détrempé et glissant, le Condrusien a répondu au duel physique imposé par Meix-devant-Virton ce dimanche mais n’a pu éviter la défaite (0-2).

DL

«Il y a quand même eu quelques phases plus que limite, regrette l’entraîneur Michel Mauléon. Un tacle les deux pieds en avant sur Dehaye, un coude dans le visage de Grégoire, idem dans le nez de Marrazza, et parfois, même pas de carte donnée! Si on ajoute à cela un penalty assez évident pour une faute de main dans le rectangle en début de rencontre et un, si pas les deux buts entachés de hors-jeu, cela fait un peu beaucoup.»