VIDEO | Onhaye - Couvin-Mariembourg 4-2: Un début de match de folie [GRATUIT]

Vainqueur de la 3e tranche, Onhaye jouera le tour final après un derby un peu fou. C’était déjà 2-1 après 5 minutes à peine!

Thibaut Marmignon
VIDEO | Onhaye - Couvin-Mariembourg 4-2: Un début de match de folie [GRATUIT]
Lambert auteur du deuxième but face à Tournai ©EdA - Christophe Beka

Arbitre : Arcoly

Cartes jaunes : De Vriendt, Kembi.

Buts : Pratz (0-1, 1re ; 4-2 pen., 73e), Lambert (1-1, 2e ; 4-1, 55e), Wauthy (2-1, 5e ; 3-1, 25e).

ONHAYE : De Vriendt, Crucifix, Van Aerschot, Bastin, Lampecco, Mathieu, Kembi (86e Hendrick), Gilain (45e B. Delplank), Wauthy, T. Delplank, Lambert.

COUVIN-MARIEMBOURG : Eugène, Van Horick, Houche, Mabchour, Pessleux (38e Gaspard), Wackers, Fraiture, Hallaert (59e Maistriaux), Davrichov, Van Den Abeele, Pratz.

La différence entre une équipe walhéroise qui voulait gagner la 3e tranche et une autre qui attend le tour final ne s’est pas vue pendant… 45 secondes. Le temps que Pratz signe un des buts les plus rapides de la saison, servi dans le petit rectangle par Fraiture. Piqué au vif, Onhaye réagissait directement pour ensuite faire joujou avec un adversaire pas vraiment concerné. Une minute après le but, Lambert égalisait déjà, d’une reprise de l’extérieur du droit en pleine lucarne. La machine était lancée et les buts s’enchaînaient. Avec un Kembi déchaîné, à l’assist pour Wauthy Onhaye prenait l’avance dès la 5e Un début de match de folie dans lequel les visités se régalaient. Grâce à leur jeu varié qui contrastait avec les longs ballons et le manque de mouvement des Couvinois, les Rouges marquaientt vite le numéro 3, à nouveau par Wauthy, toujours servi par ce diable de Kembi. L’addition aurait même pu être encore plus salée si Onhaye avait fait preuve d’un peu plus de justesse dans la dernière passe. Les Fagnards n’existaient pas dans cette première mi-temps sans temps-mort. Pourtant, sans un triple (!) arrêt de De Vriendt, ils seraient revenus à 3-2 à la demi-heure. En difficulté face à Kembi, Pessleux cédait vite sa place. Dans l’autre camp, Gilain quittait prématurément le synthétique, victime d’une entorse à la cheville.

Sur les mêmes bases

La seconde mi-temps démarrait sur les bases de la première. Kembi passait toute la défense en revue et servait B. Delplank qui tirait au-dessus. Puis l’envoi de Wauthy terminait à quelques centimètres du poteau. Il fallait encore un retour de Gaspard dans les pieds de Lambert pour éviter le 4-1. Dans l’air, ce 4e but tombait logiquement à la 55e sur une montée de Van Aerschot. Le défenseur central servait un Lambert des grands jours. Ce dernier mettait Van Horick dans le vent d’une subtile roulette puis le gardien Eugène. À l’heure de jeu, le numéro 9 walhérois tentait sa célèbre « Lambicyclette » mais Eugène intervenait. Couvin n’arrivait pas à se montrer dangereux et il fallait une faute de De Vriendt sur Maistriaux pour qu’il marque sur penalty, Pratz réussissant une panenka. Le jeune Hendrick ratait une dernière occasion, sans conséquence pour une équipe qui se qualifie donc pour le tour final où elle pourrait retrouver les Fagnards. « Mais si c’est avec cette mentalité, autant ne pas y aller, on y fera de la figuration », concluait Olivier Defresne, pas très rassuré.

COUPE DU MONDE