Patrick Courtois se pose des questions et… regarde derrière

La saison de Huy n’est pas finie, et l’équipe n’est pas encore sauvée! C’est le discours tenu par Patrick Courtois. Des joueurs prévenus…

Eddy Nulens
Patrick Courtois se pose des questions et… regarde derrière
Patrick Courtois s’interroge. ©Heymans

C'est un entraîneur mi-figue mi-raisin que nous avons rencontré à l'issue de la rencontre de dimanche. Devait-il se satisfaire du point engrangé? Il était dubitatif… «En soi, un point ici à Aywaille, ce n'est pas un mauvais résultat, estimait-il, mais quand on voit la physionomie de la rencontre durant laquelle on a mené deux fois et qu'on a eu les occasions pour faire 1-3, on peut avoir des regrets.»

Là où Patrick Courtois se montrait plus critique, c'est quand il cherchait les causes de ce semi-échec: «Nous avons des difficultés à maîtriser totalement un match, à nous montrer serein dans sa gestion. Tous les joueurs ne travaillent pas de la même façon. Je me pose des questions quand je vois certains, même des jeunes gaillards, qui se tiennent les mains aux hanches à la 75e. C'est un peu étonnant alors qu'ils sont en bonne condition physique. Comment préparent-ils leurs matchs? Que font-ils la veille ou le matin de la rencontre?»

Enfin, l'expérimenté coach hutois nous surprenait un peu en évoquant… le maintien. «N'oubliez pas, précisait-il, que le treizième va jouer au minimum les barrages. Nous n'avons jamais que 6 points d'avance et des matchs en moins mais ceux-ci ne sont pas gagnés d'avance. On vient de réaliser un 2 sur 6 alors qu'on a eu les cartes en main pour prendre la totalité des enjeux.»

Bref, un discours peut-être pas alarmiste mais quand même de remobilisation: la saison n’est pas terminée, et il y a encore des points à prendre.

COUPE DU MONDE