Wilmots va faire tourner ses quatre attaquants de pointe

Benteke, Depoître, Lukaku et Batshuayi vont jouer, que ce soit contre l’Italie ou l’Espagne. Les deux premiers devraient être titulaires à tour de rôle.

Jean Derycke
Wilmots va faire tourner ses quatre attaquants de pointe
BELGIUM SOCCER FRIENDLY GAME RED DEVILS TRAINING ©BELGA

Un entraînement à huis clos. Et un mutisme partiel concernant l’équipe qui va commencer ce soir face à l’Italie. Marc Wilmots, parfois plus loquace en prélude d’un match amical, n’a pas voulu dévoiler outre mesure ses plans. Pour tenter de surprendre son vis-à-vis, ou pour éviter toute polémique «a priori» concernant ses choix?

1. Le gardien : Mignolet deux fois, c’est cohérent

Il ne faisait aucun doute que Simon Mignolet serait titulaire entre les perches ce soir. «Il jouera aussi tout le match face à l'Espagne », a prévenu le sélectionneur belge. Tant pis pour Gillet et Sels, mais ce choix est parfaitement cohérent. Tout d'abord parce que le gardien de Liverpool, dont le temps de jeu était devenu rachitique en équipe nationale, mérite de jouer… plutôt deux fois qu'une en l'absence de Courtois. Et puis parce que, justement, Courtois, lui, véritable boulimique, a toujours eu le «droit» de tout jouer, même les matches amicaux. Sa blessure est venue rappeler à tous combien il est important de pouvoir compter sur un second gardien de qualité. Et si Mignolet peut peaufiner ses automatismes en équipe nationale durant 180 minutes de plus, ce n'est pas plus mal.

2. La défense : sans Kompany, avec du choix

Pour remplacer Vincent Kompany ce soir, Wilmots peut placer soit Denayer, qui laisse une bonne impression et dont la vitesse peut être précieuse, soit Alderweireld, une valeur sûre, plus expérimentée, qui délaisserait alors le flanc droit qu’il occupe en équipe nationale. Le cas échéant, Meunier ou Cavanda retrouverait ce poste de back. Sans doute le second, puisque le sélectionneur se dit curieux de voir ce dont il est capable. Du côté gauche de la défense centrale, Vermaelen devrait retrouver «sa» place, sauf si Wilmots estime que Jan Vertonghen, qui a soigné une gêne aux adducteurs en semaine, n’est pas prêt pour commencer au poste de latéral. En quel cas, c’est bien le Barcelonais qui serait décentré, et Lombaerts (qui commencera au moins un des deux matches) qui sera positionné dans l’axe.

3. Les médians : le secteur des certitudes

Marc Wilmots avait déjà dévoilé mercredi que Hazard, De Bruyne et Ferreira Carrasco seront les «décapsuleurs» face à la Squadra Azzurra. Derrière ceux-là, Radja Nainggolan est partant certain contre le pays où il passe sa carrière. Ce sera très probablement aux côtés de Witsel. Le système sera par contre différent face à l’Espagne.

4. Les attaquants : Lukaku, une fois de plus en joker?

Il n’a donné aucun nom, mais le sélectionneur a prévenu que les quatre attaquants allaient jouer. Il y aura un titulaire différent à chaque match. Et un suppléant qui montera au jeu à la 60e. Vers quelles paires s’oriente-t-on? Si on suit la logique du «fédéral», ce sont Benteke et Depoître qui possèdent les caractéristiques qui conviennent mieux à son système. L’attaquant de Liverpool pourrait donc commencer ce soir, et le Gantois mardi. Batshuayi et Lukaku, dans le désordre, seraient alors les jokers. Ce qui constituerait un nouveau coup dur pur l’attaquant d’Everton qui fait des ravages avec son club… où le système de jeu est basé sur lui.