Un tournoi homeless sur la Grand-Place ?

LE RFC Tournai homeless a organiséun tournoi au sein des Marronniers. Un entraînement avant un événement de plus grande envergure?

Arnaud Smars

La Homeless Cup est ce projet mêlant à la fois sport et social. Le but est de sortir les sans-abri ou les «sans-chez soi» de leur misère, le temps d’un entraînement ou d’un tournoi de football, tout en les poussant à retrouver une certaine discipline de vie. Cela passe, par exemple, par l’obligation d’arriver à l’heure aux rendez-vous, d’être respectueux envers autrui…

Si Mouscron et Renaix sont de l’aventure depuis plusieurs années, Tournai est la dernière équipe créée en Wallonie picarde, il y a un peu moins de deux ans (Comines a également ce souhait, mais rien n’est encore officiel). Le RFCT homeless avait justement décidé d’inviter ses équipes voisines pour un tournoi, dans les nouvelles installations sportives du CRP Les Marronniers, prêtées gracieusement par l’institution qui a également assuré les repas.

Un tournoi qui a réuni Tournai, le RMP, le SK Renaix, le KV Ostende, le RAEC Mons et le Standard de Liège: «Nous avions eu la chance d'être invités par ces collectifs afin de disputer des matchs amicaux lors de nos débuts, explique Bruno Westrade, éducateur aux Marronniers, section Papyrus, et l'un des responsables de l'équipe tournaisienne. Il était donc normal que nous leur rendions la pareille. D'autant plus que, pour ces personnes en détresse sociale, un tournoi coïncide vraiment à un jour de fête. Un moment où elles oublient tous leurs soucis grâce au sport».

Le retour du sport dans l’intra-muros

Mais l'organisation était également un test grandeur nature pour la mise en place hypothétique, pour l'instant, d'un événement de plus grande ampleur: « Le but est que chaque équipe accueille au moins une fois un tournoi national. Comme cela a été le cas à Mouscron en mai dernier, continue Bruno Westrade. Nous aimerions donc passer à l'acte en avril prochain en organisant un tournoi sur la Grand-Place. L'événement d'aujourd'hui nous permet donc de voir si nous avons les reins assez solides pour y parvenir».

Tarik Bouziane, échevin des Sports de Tournai, approuve en tout cas l'idée: «C'est vraiment un projet très riche que nous soutenons depuis le départ, notamment en proposant des locaux et du matériel. L'idée d'avoir un tournoi sur la Grand-Place m'enchante particulièrement car il n'y a plus de gros événements sportifs intra-muros. Je vais donc faire une requête prochainement auprès du collège afin d'avaliser l'initiative. Logiquement, je ne vois pas pourquoi mes collègues ne s'y rallieraient pas. On peut donc dire que c'est officiel à 95%, voire un peu plus», conclut l'échevin en souriant.

COUPE DU MONDE