Un parent frappe l’arbitre lors d'un match de jeunes à Bas-Oha

Un arbitre mis K.-O. par un parent de joueur mécontent. Cela s’est passé ce dimanche à Synergie Foot. Et c’est évidemment très grave.

STEVER
Un parent frappe l’arbitre lors d'un match de jeunes à Bas-Oha
Football Inauguration des terrains synthétiques ©Heymans

«Suite à l'agression caractérisée de l'arbitre lors d'une rencontre des jeunes opposant des jeunes de Wanze et de Huy par le père d'un joueur hutois, les deux clubs et le comité provincial des arbitres s'associent pour dénoncer fermement ce genre de comportement inadmissible. La décision a été immédiatement prise d'exclure définitivement et à vie l'auteur des faits de toutes installations des 2 clubs. Rien ne peut justifier pareille violence qui se doit d'être bannie plus encore sur les terrains de sport qu'ailleurs. Les clubs envisageront de se constituer partie civile afin de décourager tant que faire se peut pareil acte crapuleux. Quant au joueur concerné, rien ne lui étant reproché, il reste bien entendu le bienvenu au sein du club. Les 2 clubs présentent leurs excuses à l'arbitre Monsieur Jean-Yves Ledent.»

Le communiqué envoyé à la presse ce dimanche, conjointement par le président des jeunes du RFC Huy, Jean-François Ronveaux et le président des jeunes de Synergie Foot, Bernard Lhonnay, laissait évidemment entrevoir que quelque chose de très grave s’était passé quelques heures plus tôt dans les installations de Synergie Foot à Antheit. Et pour cause, après un match acharné où tous les joueurs ou presque se connaissaient – beaucoup vont à l’école ensemble-, Bas-Oha, d’abord mené 1-2, s’est imposé 4-2 notamment grâce à deux pénaltys que les uns, on connait l’histoire, trouvèrent logiques, les autres, imaginaires. Ceci, évidemment, parmi d’autres sempiternelles discussions. Bref, des esprits étaient échauffés lorsque les joueurs et l’arbitre – qui avait tenu à venir arbitrer malgré des circonstances familiales difficiles – sont rentrés au vestiaire. C’est là, sur le chemin des vestiaires que deux personnes s’en sont pris à l’homme en noir. L’une d’elles, le parent d’un joueur du RFC Huy, a, nous relate-t-on, frappé M. Ledent à la tempe et l’a mis K.-O. L’ambulance et la police ont été appelées sur place alors que l’auteur du coup ne demandait pas son reste et partait.

M. Ledent a été assez atteint et choqué pour devoir passer la nuit à l'hopital. «Croyez bien que tant le Comité provincial que la Commission provinciale des arbitres sont extrêmement choqués et bouleversées», explique Marcel Hardy, membre de la CPA qui était justement dans les installations de Synergie Foot au moment des faits, où il assistait à un match sur un autre terrain. «Je tiens d'ailleurs à féliciter les responsables de Synergie sur place qui se sont vraiment bien occupés de l'homme en noir et de sa compagne. Les gens de Huy aussi d'ailleurs. Je ne dis pas que ce genre de faits ne se produisait pas à une autre époque, mais c'est tous les weekends qu'on en enregistre désormais.»

Une affaire regrettable qui aura évidemment des suites devant la justice et qui embarrasse évidemment le RFC Huy, où l’on insiste énormément sur le rôle social que doit jouer l’école des jeunes.

STEVER