Les supporters portugais vont devoir baisser le volume à Saint-Gilles

Saint-Gilles compte une jolie communauté portugaise. Ce soir, ils seront tous derrière Ronaldo et ses équipiers pour le match contre la République Tchèque. La Commune de Saint-Gilles et la police sont sur le qui-vive près de la Barrière: dimanche, un tram y a été brièvement bloqué et les concerts de klaxons ont duré la moitié de la nuit.

Julien Rensonnet
Les supporters portugais vont devoir baisser le volume à Saint-Gilles
portugal.jpg ©AFP

Le Portugal est en quart de finale ce soir à l'Euro. Et à Saint-Gilles, près de la Barrière, les supporters de Ronaldo et ses équipiers repassent écharpes et maillots avant de s'en draper pour une nouvelle soirée de fête dans les cafés et sur les trottoirs. Si tout se passe bien pour eux contre la République Tchèque…

Pour que tout se passe bien aussi pour les riverains du haut de Saint-Gilles, police et commune sont sur le qui-vive. Dimanche en effet, après la victoire sur les Pays-Bas, tout ce que Saint-Gilles compte de Lusitaniens s’est retrouvé dans la rue. Ce qui n'est pas un vain mot dans la petite commune.Un tram a même été bloqué à la Barrière (voir vidéo ci-dessous). «On aurait préféré que ça ne se passe pas comme ça», concède le commissaire Marc Van de Walle, porte-parole de la zone de police Midi. «Alors nous avons pris des mesures pour le match de ce jeudi».

Cafetiers briefés

Les effectifs sont donc de quart pour la soirée. «Des déviations seront en place dans le quartier et certaines rues seront interdites aux voitures. Nous aurons du personnel de la cellule foot et de la cellule information, en civil et en uniforme, pour adapter notre stratégie en fonction du résultat. Des troupes de réserve sont prévues en cas de problème.»

Les tenanciers de bistrots ont aussi été briefés par la police en amont: «nous leur demandons de ne plus servir les clients qui sont déjà trop ivres», ajoute Marc Van de Walle.

Côté communal, on ne s’alarme pas. On n’y apprend pas le matin du match que les Portugais sont la troisième nationalité représentée à Saint-Gilles après la Belgique et la France avec 2.800 personnes. Soit 5,6% de la population. Et on ne compte pas ici tous les autres supporters ou les familles portugaises d’origine.

«À chaque Euro c’est le même scénario»

«À chaque Euro, à chaque Coupe du Monde, c’est la même chose: les Portugais manifestent leur joie.C'est normal», dédramatise Lionel Kesenne, porte-parole de la commune de Saint-Gilles. «Alors ces mesures, ce n’est rien de bien particulier. Il faut simplement remplir les missions de la Commune: veiller à la tranquillité publique et aux bonnes conditions de transport sur le territoire. La police a donc dû prévoir des effectifs suffisants et verbalisera en cas de bruit intempestif. Mais nous n’avons pas eu de réelle plainte après la soirée de dimanche, non.»

Les gobelets en plastique ne seront pas imposés.Aucune mesure concernant les terrasses non plus.On évitera tout de même d’installer des écrans à l’extérieur. Car ni Ronaldo ni ses supporters ni leur vuvuzelas ne comptent rester muets ce jeudi soir.

Agrandir le plan

COUPE DU MONDE