Vainqueur au Monte Bondone, João Almeida s’invite dans le duel Thomas-Roglic : “Je vais tout donner jusqu’au bout”

Le Gallois a retrouvé le maillot rose mais le Portugais le menace alors que le Slovène n’a pas perdu.

Eric de Falleur

La 16e étape du Giro, très difficile avec ses plus de 5.200 mètres de dénivelé, a tenu toutes ses promesses. Elle a délivré, à cinq jours de l’arrivée à Rome, plusieurs enseignements. Trois hommes peuvent encore enlever cette 106e édition de la course au maillot rose que l’épatant Bruno Armirail a rendu, les armes à la main, sur l’ascension finale du Monte Bondone.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...