Ce qu’il faut retenir de la 9e étape du Giro : une victoire de justesse, le maillot rose mais peu d'écarts

Evenepoel s’impose pour une petite seconde sur Thomas et deux sur Geoghegan Hart.

Julien Gillebert

Vous avez raté la suite du show Remco ? On revient sur la neuvième étape du Giro et ses principaux enseignements.

La deuxième victoire d’Evenepoel sur ce Giro

Et de deux ! Remco Evenepoel a remporté sa deuxième victoire d’étape sur ce Tour d’Italie. Sur le long contre-la-montre roulant de Cesena. Il a donc, jusqu’à présent, gagné les deux chronos de ce Giro. Il s’agit de sa onzième victoire sur ce type d’exercice chez les pros, sa troisième sur un Grand Tour. Très bien parti, avec onze et quatorze secondes d’avance au premier pointage intermédiaire sur Thomas et Geoghegan Hart, il a ensuite vu les deux Britanniques lui reprendre du temps. Le champion de Belgique était même derrière eux, dans la même seconde, au troisième pointage intermédiaire, avant de les devancer de justesse d’une et deux secondes dans ce contre-la-montre très serré et passionnant, disputé sous la pluie.

Peu d’écart et la menace des Ineos-Grenadiers

Ce Tour d’Italie a souvent été présenté comme un duel entre Remco Evenepoel et Primoz Roglic. Mais les Ineos-Grenadiers semblent déterminer à arbitrer ce duel. Et à faire mieux que cela. Geraint Thomas et l’ancien lauréat du Giro Tao Geoghegan Hart ont parfaitement contrôlé Remco Evenepoel sur ce contre-la-montre. Une déception pour le Belge, qui espérait prendre plus d’avance. Mais il reste devant ses adversaires, il a le maillot rose, récupéré sur ce contre-la-montre, avec 45 secondes d’avance sur Geraint Thomas, deux de plus que Primoz Roglic qui a lui aussi bien résisté et cinq de plus sur Tao Geoghegan Hart. Le Portugais Joao Almeida n’est qu’à une minute et sept secondes. Remco est donc en tête et peut s’en réjouir même s’il espérait sans doute avoir plus d’avance sur Roglic et le duo des Ineos-Grenadiers.

Soudal - Quick Step's Belgian rider Remco Evenepoel sprays sparkling wine as he celebrates his overall leader's pink jersey on the podium after winning the ninth stage of the Giro d'Italia 2023 cycling race, a 35 km individual time trial between Savignano sul Rubicone and Cesena, on May 14, 2023. (Photo by Luca Bettini / AFP)
Evenepoel a récupéré le maillot rose.

La première journée de repos

Après avoir subi sa première (petite) perte de temps sur ce Giro, samedi, Remco Evenepoel sera heureux d’avoir une journée de repos, ce lundi. Pour se remettre de cette première semaine intense, disputée souvent sous la pluie, comme sur le contre-la-montre de ce dimanche. Il pourra aussi continuer à panser ses plaies de sa double chute subie sur la cinquième étape, celle de Salerne.

Encore un abandon

L’Italien Davide Cimolai n’a pas pris le départ de contre-la-montre. Pas à cause du Covid, cette fois, mais des conséquences de sa chute. Il reste 163 coureurs en course.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...