Tour de Catalogne : Remco Evenepoel “pas fâché” sur Roglic qui n’a pas pris de relais

En zone mixte, Remco Evenepoel a expliqué qu’il “comprenait” le comportement de Roglic qui ne l’a pas relayé lorsqu’ils étaient à deux dans l’échappée.

Raphaël Deby
Best Young Rider Team Soudal-Quick Step's Belgian rider Remco Evenepoel talks to the press after the 6th stage of the 2023 Volta Catalunya cycling tour of Catalonia, a 183 km race from Martorell to Molins de Rei, on March 25, 2023. (Photo by Josep LAGO / AFP)
Remco Evenepoel n'était pas remonté contre Primoz Roglic après l'étape. ©AFP or licensors

Après la sixième étape du Tour de Catalogne, Remco Evenepoel s’est arrêté en zone mixte et a notamment évoqué son attaque dans la dernière ascension. “C’était le plan ce matin, on avait prévu d’y aller à fond dès le début de l’ascension mais une autre équipe a pris le contrôle pour le sprint donc j’ai décidé de tenter ma chance à un kilomètre du sommet en faisant une attaque comme je l’avais fait à Liège-Bastogne-Liège”, a-t-il expliqué.

Sur la fin de l’étape, le champion du monde n’a jamais pu compter sur le moindre relais de Primoz Roglic jusqu’à ce qu’ils se soient fait reprendre par le peloton. ” S’il travaille avec moi, on se présente sur la ligne d’arrivée à deux puisque nous avions trente secondes d’avance dans la vallée mais son équipe lui a dit de ne pas le faire et de protéger le maillot, ce que je comprends totalement, a-t-il avancé. C’est tout de même dommage car cela aurait été bien de jouer la gagne. Je lui ai dit que je voulais aller essayer de gagner l’étape, j’aurais même été heureux en finissant deuxième. Quand tu as des ordres de l’équipe, tu dois les suivre. Je ne suis pas fâché ou quelque chose du style, c’est la course. Si on repart à deux demain, j’espère qu’il pourra rouler avec moi pour tenter de gagner l’étape.”

S’il considère déjà son Tour de Catalogne comme étant “réussi”, Evenepoel n’a pas abdiqué dans sa quête du classement général avant la dernière étape ce dimanche. “Il y a une longue ascension au début de l’étape donc il y aura de grosses attaques et un tempo élevé. Le circuit local dans Barcelone est connu pour être difficile, il n’y a pas un moment où on pourra se reposer. Évidemment, on essaiera de gagner l’étape. Le classement général sera très difficile à remporter.”

Alors que les suiveurs présentent ce Tour de Catalogne comme une répétition générale avant le Giro où Roglic et Evenepoel seront les deux grands favoris, le natif de Schepdaal a minimisé l’impact de cette semaine dans la course au maillot rose. ” Je me teste surtout moi-même. Je viens d’altitude, je dois voir comment les jambes vont, je veux concourir, m’améliorer en prévision du Giro. Je me sens en bonne condition mais je ne suis pas encore à 100 %. Des détails peuvent encore améliorer ma condition. Je pense que ce que l’on est en train de montrer ensemble, c’est qu’on est d’un niveau globalement similaire. Espérons que cela sera une très belle bataille au Giro si on garde cette condition mais d’autres coureurs s’amélioreront aussi d’ici là. C’est très sympa de rouler contre mon idole, c’est quelqu’un que j’admire.”

Avant de partir en Italie au mois de mai, les deux grands champions se battront une dernière fois ce dimanche pour être couronnée roi de Catalogne.

+ LIRE AUSSI | Tour de Catalogne: "Courir contre Evenepoel n'est jamais ennuyant", résume Primoz Roglic

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...