Le visage des classiques ardennaises 2023: Herve va lancer la Flèche Wallonne, un léger relifting pour Liège-Bastogne-Liège

La classique dominée l’an passé par Dylan Teuns se terminera à nouveau au Mur de Huy tandis que la Doyenne, gagnée en 2022 par Evenepoel, va subir quelques modifications

Julien Gillebert
Les affiches pour les classiques ardennaises 2023.
Le parcours des Ardennaises a été présenté. ©Julien Gillebert

Remco Evenepoel a lancé sa saison cette semaine avec son magnifique maillot arc-en-ciel. En Argentine, à des milliers de kilomètres de Liège, où il avait décroché son premier monument au printemps dernier. On a beaucoup parlé de lui, ce mercredi, dans la ville wallonne, lors de la traditionnelle conférence de presse de présentation des classiques ardennaises. La Flèche Wallonne aura lieu le mercredi 19 avril, pour la 87e édition de l’épreuve masculine et la 26e édition de celle des dames. Les hommes partiront cette année de Herve pour un parcours de 194,5 kilomètres, avec onze côtes répertoriées. Dont trois fois l’incontournable Mur de Huy, au sommet duquel sera jugée l’arrivée pour y désigner le successeur du Belge Dylan Teuns. Les dames, elles, grimperont également trois fois le Mur de Huy sur un parcours long de 131,5 bornes, avec huit ascensions répertoriées. L’an passé, l’Italienne Marta Cavalli avait stoppé la domination néerlandaise au bout du Chemin des Chapelles.

La 109e édition de Liège-Bastogne-Liège aura lieu le dimanche 23 avril. Les coureurs partiront à l’assaut du monument wallon, long de 258,5 kilomètres, avec dix côtes au programme, dont celles de Wanne, Stockeu, Haute-Levée, de La Redoute, des Forges ou de La Roche-aux-Faucons. L’arrivée sera toujours située au Quai des Ardennes, à hauteur du Pont de Belle-Île. Où Remco Evenepoel rêve d’y réaliser le doublé. Le parcours a néanmoins été légèrement modifié puisque après la Côte de la Redoute, les coureurs vont devoir gravir la petite montée de Cornémont. “Elle peut jouer un rôle”, commente Christian Prudhomme.

Les femmes vivront quant à elles leur septième édition, avec un départ à Bastogne et un parcours de 140,5 kilomètres, avec huit côtes, dont, pour la première fois, celle de Stockeu. La Néerlandaise Annemiek van Vleuten s’y était imposée en solitaire en 2022.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...