Evenepoel après les derniers kilomètres épiques de la 1re étape du Tour de San Juan: "Un final vraiment dangereux!"

Sam Bennett a devancé Morkov dans une première journée de course marquée par plusieurs grosses chaleurs.

Quentin Finné, envoyé spécial en Argentine
Remco Evenepoel a fait part de son mécontentement à la direction de course.
Remco Evenepoel a fait part de son mécontentement à la direction de course. ©© Cor Vos Fotopersburo-Video ENG Postbus 210 3190 AE Hoogvliet Nederland 0653119028 -www.corvospro.com fotodesk@corvospro.com

Il fallait avoir le coeur sacrément bien accroché pour suivre le final de la première étape du Tour de San Juan tracé dans les rues de la capitale de la province Argentine et marqué par une chute à haute vitesse à 10 kilomètres de l’arrivée et plusieurs vagues dans le peloton avant la victoire de Sam Bennett devant Morkov. Si c’est le Danois de chez Soudal Quick-Step qui a sprinté plutôt que Fabio Jakobsen c’est parce que les troupes d’Evenepoel ont été piégées par un îlot central à un peu plus d’un kilomètre de l’arrivée.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...