Tour de France : le TAS rejette l’appel de Nairo Quintana disqualifié du Tour 2022 pour infraction médicale

Le Tribunal arbitral du sport de Lausanne a rejeté l’appel du Colombien Nairo Quintana contre sa disqualification du dernier Tour de France qu’il avait terminé à la 6e place, a communiqué le TAS lui-même jeudi.

 L’ex-coureur d’Arkéa-Samsic reste disqualifié pour avoir été testé positif au tramadol.
L’ex-coureur d’Arkéa-Samsic reste disqualifié pour avoir été testé positif au tramadol. ©AFP

L’ex-coureur d’Arkéa-Samsic reste disqualifié pour avoir été testé positif au tramadol, un anti-douleur, et reconnu coupable d’une infraction médicale relative à l’interdiction d’usage du tramadol en compétition, avait annoncé l’UCI sans suspendre cependant le coureur colombien.

Sixième du dernier Tour de France, Quintana, 32 ans, avait remis deux échantillons de sang séché les 8 et 13 juillet qui ont tous les deux révélé "la présence de tramadol et ses deux principaux métabolites. Conformément au Règlement Médical de l’UCI, le coureur est disqualifié du Tour de France 2022", avait précisé l’instance du cyclisme mondial.

Jeudi, le TAS a rejeté l’appel de Quintana et confirmé la décision de l’UCI prononçant sa disqualification de la Grande Boucle 2022. Nairo Quintana avait renoncé ensuite à prendre le départ de la Vuelta. Début octobre, le Colombien avait annoncé qu’il quitterait sa formation Arkéa-Samsic en fin de saison où il avait pourtant prolongé jusqu’en 2025.