Remco Evenepoel avant les festivités en son honneur ce dimanche: « Je suis impatient de vivre ça »

Remco Evenepoel a hâte de connaître les hommages qu’on lui rendra ce week-end puis de courir pour la première fois en arc-en-ciel.

Éric De Falleur
Remco Evenepoel avant les festivités en son honneur ce dimanche: « Je suis impatient de vivre ça »

Remco Evenepoel ne s’appartient plus. Le nouveau champion du monde vit des jours fous depuis ses succès à la Vuelta et au Mondial de Wollongong. Au lendemain de sa rentrée triomphale au pays, l’annonce de l’intérêt appuyé que lui porte l’équipe Ineos Grenadiers a affolé le microcosme et provoqué un coup de sang chez Patrick Lefevere. Le patron de Quick Step Alpha Vinyl, qui deviendra Soudal-Quick Step en 2023, a été vite rassuré par les coups de téléphone de Patrick puis de Remco Evenepoel.

"Une tempête dans un verre d’eau", a explique Lefevere au sujet de cette mini-saga. "Ils m’ont juré tous les deux la main sur le cœur qu’il n’y avait rien de vrai dans cette affaire Ineos. Remco m’a dit : ‘Patrick, tu ne dois absolument pas croire tout ça.’ Je l’ai rassuré en lui disant qu’il ne devait pas me téléphoner pour cela."

Jeudi soir, les trois hommes se sont même rencontrés. Ils ont dîné au Sir Kwinten, un restaurant étoilé de Sint-Kwintens Lennik, à quelques kilomètres de Schepdaal. "Un excellent dîner d’affaire", a posté Lefevere sur Instagram.

Le manager avait prévenu que ce repas servirait à préparer la suite pour le champion du monde. Car c’est un programme copieux qui attend Remco dans les prochains jours et les prochaines semaines. Dimanche, le nouvel héros de la nation sera fêté en grandes pompes dans sa commune puis sur la Grand-Place de Bruxelles (voir par ailleurs). "Je suis impatient de vivre ça", a-t-il dit à Studio Brussel.

Mardi, il disputera à Binche-Chimay-Binche sa première (et dernière de la saison) course avec le maillot arc-en-ciel sur le dos.

"J’ai vraiment hâte de rouler dans mon nouveau maillot devant mon public pour la première fois, mais j’ai aussi hâte de courir une dernière fois avec Iljo (NdlR : Keisse qui met un terme à sa carrière cet hiver)", a dit Remco Evenepoel dans un communiqué de son équipe. "Il a eu une grande influence sur ma carrière, il m’a guidé depuis que je suis devenu professionnel, et sa présence, ses sages paroles et son expérience dans le peloton nous manqueront la saison prochaine."

Parce qu’il n’aimerait pas se faire lâcher dès le départ de cette première en arc-en-ciel, en n’étant pas monté sur son vélo pendant une semaine, Evenepoel s’est entraîné ces derniers jours. À la sortie calme de 75 kilomètres de mercredi, il en a ajouté, les jours suivants, deux plus intenses de 105 et 90 km encore sur les routes vallonnées et verdoyantes du Pajottenland.

Après la course à Binche, l’agenda de Remco Evenepoel restera chargé. Quarante-huit heures plus tard, il assistera à la rencontre de Conference League entre Anderlecht et West Ham.

Le lendemain, vendredi 7 octobre, il épousera civilement sa fiancée Oumi. La fête est prévue plus tard. Du lundi 10 au mercredi 12, Remco Evenepoel participera à la première réunion de son équipe pour préparer 2023. Un jour plus tard, il partira en voyage de noces avec sa jeune épouse pour une destination inconnue.

Avant de rejoindre le premier camp d’entraînement d’une quinzaine de jours de l’équipe Soudal-Quick Step, à Calpe, début décembre, le porteur du maillot arc-en-ciel aura collectionné les trophées. Le Flandrien, le Vélo de Cristal, le Géant Flamandou le Trophée national du mérite sportif lui sont promis, tout comme peut-être le Vélo d’or.

Fin décembre, le Brabançon sera également en lice et favori pour le titre de Sportif belge de l’année, déjà conquis en 2019. Il sera temps alors de tourner la formidable page de l’année 2022 pour se lancer avec ambition vers la saison suivante.