Greg Van Avermaet réagit à sa non-sélection pour le Tour de France: "Je pensais vraiment y être, la déception est énorme"

Le champion olympique de Rio en 2016 ne cachait pas sa déception de ne pas être sélectionné sur le Tour de France.

La Rédaction
Greg Van Avermaet réagit à sa non-sélection pour le Tour de France: "Je pensais vraiment y être, la déception est énorme"

Surprise dans la sélection d'AG2R-Citroën pour le Tour de France qui débute le 1er juillet prochain: pas de trace de Greg Van Avermaet qui se préparait pourtant à participer à sa 10e Grande Boucle. Pour le principal concerné, la surprise était également grande de ne pas voir son nom parmi les huit coureurs sélectionnés par son équipe: "Je pensais vraiment être au Tour de France donc c'est une déception énorme", a-t-il expliqué lors d'une conférence Zoom organisée par sa formation "Ce n'était pas vraiment chouette d'apprendre que je n'y serai pas malgré ma belle histoire avec la Grande Boucle." Le Belge a remporté deux étapes sur le Tour de France dans sa carrière, portant le maillot jaune pendant 11 jours.

Pour les dirigeants d'AG2R-Citroën, Van Avermaet n'a pas montré assez de certitudes en montagne, alors qu'il avait déjà eu beaucoup de mal à finir la course l'année dernière: "C'est vrai que j'ai lutté pour rentrer dans les délais lors de l'édition précédente mais la situation était différente (Ndlr: il imputait sa mauvaise forme à sa vaccination). Après, c'est vrai qu'au Dauphiné, j'ai terminé souvent dans le dernier groupe. Mais je ne m'inquiétais pas de cela car c'est une course qui ne me convenait pas et que je venais d'un gros bloc de courses avant cela. Mais me voir dans le gruppetto a sans doute fait paniquer mes directeurs sportifs qui ont préféré choisir un autre grimpeur à ma place", a justifié le champion olympique de Rio 2016.

Outre, la déception de ne pas y être, le Belge estimait que le parcours de cette édition lui convenait mieux que celui de l'année précédente: "Je voyais plusieurs opportunités de m'illustrer dans la première semaine, notamment l'étape des pavés et celle de Longwy", a enchaîné Van Avermaet, "tout en aidant l'équipe et en protégeant notre leader pour le général Ben O'Connor."

S'il est évidemment déçu par la décision de son équipe de ne pas le sélectionner, Van Avermaet estime qu'il ne peut que l'accepter et regarder vers l'avant: "Je vais prendre quelques jours pour digérer la décision mais après je dois aller de l'avant. Je vais désormais me fixer de nouveaux objectifs pour, à ce stade de ma carrière, chercher à gagner à nouveau", positive celui qui n'a plus levé les bras depuis le GP Montréal en septembre 2019.

Premier réserviste de l'équipe française, Van Avermaet possède encore une petite chance de disputer le Tour de France, d'autant plus avec la recrudescence du covid ces derniers jours. Mais il a également conscirence qu'il a peut-être déjà disputé le dernier Tour de France de sa carrière.

Tour de France