Tour de Suisse - Remco Evenepoel gagne le chrono final: "J'ai beaucoup appris"

Remco Evenepoel termine l’épreuve sur une bonne note, en gagnant le chrono.

Julien Gillebert
VADUZ, LIECHTENSTEIN - JUNE 19 : Evenepoel Remco (BEL) of Quick-Step Alpha Vinyl Team  during stage 8 of the 85th edition of the 2022 Tour de Suisse cycling race, an individual time trial stage of 25,6 kms with start in Vaduz and finish in Vaduz on June 19, 2022 in Vaduz, Liechtenstein, 19/06/2022 ( Motordriver Kenny Verfaillie - Photo by Vincent Kalut / Photonews
VADUZ, LIECHTENSTEIN - JUNE 19 : Evenepoel Remco (BEL) of Quick-Step Alpha Vinyl Team during stage 8 of the 85th edition of the 2022 Tour de Suisse cycling race, an individual time trial stage of 25,6 kms with start in Vaduz and finish in Vaduz on June 19, 2022 in Vaduz, Liechtenstein, 19/06/2022 ( Motordriver Kenny Verfaillie - Photo by Vincent Kalut / Photonews ©VKA

Samedi, après la dernière étape de montagne, Remco Evenepoel s’était montré souriant à l’arrivée. Il avait certes à nouveau perdu du temps sur les leaders du classement général dans les derniers kilomètres, il avait dû se contenter de la douzième place au sommet de l’ascension de Malbun, mais il était satisfait de ses sensations. Meilleures que la veille. "Avec plus de puissance", ajoutait-il.

Il ne voulait cependant pas crier victoire trop rapidement par rapport au contre-la-montre final de ce dimanche. Il se méfiait de Stefan Küng, qui, lui, était doublement motivé par la victoire d’étape et la quête du top 5 au classement général, voire le podium.

Mais le Belge s’est montré le plus rapide sur le parcours roulant de Vaduz, au Liechtenstein. Il a devancé Geraint Thomas, le vainqueur final, de trois petites secondes, et ce Stefan Küng de onze secondes. Pour décrocher sa neuvième victoire de la saison (seuls son coéquipier Fabio Jakobsen et Tadej Pocagar ont fait mieux cette saison).

Très déçu de sa première partie de Tour de Suisse, avec des jambes qui ne répondaient comme il le souhaitait, Evenepoel a donc bouclé l’épreuve helvète de la plus belle des manières, avec un succès. "J’en suis fier, a-t-il commenté. Et j’en suis aussi très heureux. Cela a été une semaine difficile, avec des hauts et des bas. Ces derniers jours, cela allait mieux. Je me sentais plus frais, je me sentais bien. J’avais totalement explosé dans l’étape la plus dure. J’ai aussi commis quelques erreurs. Mais sur la fin, j’étais concentré sur ce dernier contre-la-montre."

Il s’agit de sa première victoire sur un chrono au niveau World tour depuis le début de sa jeune carrière. "Cela a vraiment été très serré dans ce contre-la-montre, mais c’était suffisant pour décrocher la victoire. Peu importe l’écart. J’ai su que j’avais gagné quand j’ai vu Geraint Thomas aborder le dernier virage. C’est super de terminer ce Tour de Suisse comme ça. Face à de solides adversaires. Thomas était vraiment très fort cette semaine. Il monte en puissance en vue du Tour. Je suis donc fier d’avoir devancé un coureur de sa trempe."

Avec sa victoire, sa deuxième dans un chrono cette saison et sa septième depuis le début de sa carrière dans l’effort en solitaire, Evenepoel va débarquer en confiance, jeudi, à Gavere, où il tentera de remporter le titre de champion de Belgique de la discipline. S’il l’avait décroché chez les juniors, à Vresse-sur-Semois, il n’est jamais parvenu à obtenir le tricolore chez les pros: troisième en 2019, absent en 2020 à cause de sa chute au Tour de Lombardie et deuxième l’an passé, quand il avait été devancé par son coéquipier Yves Lampaert.

"Je retiens du positif de ce Tour de Suisse, ajoute-t-il. J’ai beaucoup appris durant cette semaine. Quand j’ai perdu deux minutes en montagne, j’étais dans un jour sans. Physiquement, mais aussi tactiquement. Sans ça, je pense que je suis sur le podium de ce Tour de Suisse. Mais cela va me servir d’expérience pour la suite de ma carrière. Et déjà cette saison en vue de la Vuelta."

Qu’il veut aborder avec un maximum de fraîcheur. "Je marche mieux quand je suis frais au départ d’une course, termine-t-il. Je ferai encore les Championnats de Belgique cette semaine avant d’avoir un mois sans course et de reprendre à la Clasica San Sebastian, où j’aimerais m’imposer à nouveau."

Initialement prévu à son programme, le Tour de Burgos, au début du mois d’août, ne semble donc plus faire partie de son calendrier.