Tour de Suisse: Nico Denz (DSM) s’impose au sommet du Moosalp, Remco Evenepoel perd encore du temps

L’Allemand Nico Denz (DSM) a remporté la 6e étape du Tour de Suisse de justesse devant le Français Clément Champoussin. Jakob Fuglsang a conservé le maillot de leader du classement général. Le Belge Remco Evenepoel a terminé 21e à 3:06 du vainqueur.

Belga
 Nico Denz
Nico Denz ©Photo News

La 6e étape du Tour de Suisse, disputée vendredi entre Locarno et Moosalp sur 178 kilomètres, a été marquée par le retrait de 30 coureurs en raison de tests positifs au Covid-19. Après le retrait de l’équipe Jumbo-Visma jeudi, c’est le leader russe du classement général, Aleksandr Vlasov (Bora-Hansgrohe), qui a dû quitter la course en même temps que trois équipes (Alpecin-Fenix, UAE Team Emirates et Barhain Victorious). 93 coureurs ont pris le départ de l’étape qui connaissait un nouveau porteur du maillot de leader, Jakob Fuglsang.

La 6e étape du Tour de Suisse marquait l’entrée du peloton dans deux journées en haute montagne. Onze coureurs se sont portés à l’avant de la course dans la première heure: Fausto Masnada (Quick Step-Alpha Vinyl), Quentin Pacher (Groupama-FDJ), Nelson Oliveira (Movistar), José Herrada (Cofidis), Clément Champoussin (AG2R-Citroën), Rolland Thalmann (équipe nationale Suisse), Andrea Pasqualon (Intermarché-Wanty Gobert), Brent Van Moer (Lotto-Soudal), Quinn Simmons (Trek-Segafredo), Nico Denz (DSM) et Michael Matthews (BikeExchange-Jayco).

L’avantage du groupe de tête est resté longtemps autour des six minutes. A 25 kilomètres de l’arrivée, les 11 hommes avaient encore 5:50 d’avance sur le peloton, alors que le pied de l’ascension du col de Moosalp, dans les Alpes pennines en Suisse, approchait.

Denz, Simmons et Masnada ont pris quelques longueurs d’avance dans les premiers contreforts du Moosalp, alors que le reste du groupe s’étiolait progressivement. Masnada, suivi par Denz, a placé une accélération à 11 kilomètres, mettant Simmons en difficulté, alors que Champoussin et Herrada tentaient de faire la jonction et que le peloton, emmenée par les coureurs d’Ineos-Grenadiers, restait à 5:50. Les équipiers du leader Jakob Fuglsang (Israel Premier Tech) ont relancé l’allure du groupe maillot jaune réduit à une vingtaine de coureurs à 8,5 kilomètres de l’arrivée, après une attaque du Kazakh Alexey Lutsenko (Astana) avait pris quelques dizaines de mètres d’avance. Autant de manœuvres qui ne parvenaient pas à réduire l’avantage du duo de tête.

Champoussin et Herrada sont revenus sur le duo de tête à 4 kilomètres de l’arrivée. Masnada a relancé l’allure en tête à 3 kilomètres du but, sans effet. Quinn Simmons, revenu aux 700 mètres a lancé le sprint qui a finalement vu émerger l’Allemand Nico Denz, qui a signé son premier succès en World Tour, de justesse devant le Français Clément Champoussin et l’Espagnol José Herrada. Côté belge, Remco Evenepoel a terminé à 3:06 du vainqueur. Le Danois Jakob Fuglsang a conservé son maillot de leader avec une seconde d’avance sur le Britannique Geraint Thomas. Evenepoel est 15e à 3:08 du leader.

La 7e étape du Tour de Suisse sera disputée samedi sur 194,6 kilomètres entre Ambri et le village du Liechtenstein Malbun au sommet duquel (1.600 m) sera jugée l’arrivée.

Tour de France