Jan Hirt offre d’autres émotions à Intermarché

Le Tchèque a donné un deuxième succès d’étape à l’équipe belge dans un Giro que quatre coureurs peuvent encore gagner.

Éric de Falleur

L’équipe Intermarché – Wanty Gobert Matériaux a vécu une nouvelle journée riche en émotions, ce mardi. Alors que le Tchèque Jan Hirt arrachait à Aprica, après un terrible combat avec Thymen Arensman, le succès dans la 16e étape, une des plus belles et dures (202 km et 5000 mètres de dénivelé) de cette édition, offrant une nouvelle victoire d’étape dans un grand tour à la formation wallonne après celle du malheureux Biniam Girmay, son leader Domenico Pozzovivo vivait, lui, une journée compliquée.

Dès le début de la descente du Mortirolo, deuxième des quatre difficultés de l’étape partie de Salo (où le Français Jean Stablinski devint champion du monde il y a 60 ans), le petit vétéran italien chutait. Revenu au prix d’un gros effort dans le groupe des favoris qui suivait à 5 minutes celui des échappés (initialement à 24 mais qui perdait des unités, comme Sylvain Moniquet ou Mauri Vansevenant, au gré des difficultés), "Pozzo" lâcha prise sur la dernière montée, celle de Santa Cristina, où il limita toutefois les dégâts.

Il a pourtant perdu pour quelques secondes sa cinquième place au profit de Vincenzo Nibali, celui qui, même s’il a perdu du temps sur Carapaz, a effectué le plus gros bond en avant parmi le Top 10 dont Juan Pedro Lopez et Guillaume Martin ont été exclus au profit de Jan Hirt (neuvième et deuxième Intermarché parmi les 10 premiers) et l’inoxydable Alejandro Valverde.

Tandis que Koen Boumant consolidait son maillot bleu de meilleur grimpeur, cinq hommes, puis trois, puis deux seulement restèrent en lice. Sur le sommet de la montée, Hirt distança Arensman qu’il put contenir dans la dernière (courte et technique) descente vers Aprica. Pour Hirt, c’est la troisième victoire cette saison, après une étape et le classement du Tour d’Oman, pour le Tchèque de 31 ans, qui n’avait gagné que deux fois (au Tour d’Autriche) précédemment. En conquérant la troisième place, Jai Hindley a pris quatre secondes de bonification qui rapproche l’Australien à trois secondes du maillot rose de Richard Carapaz auquel deux autres coureurs seulement, Joao Almeida et Mikel Landa, peuvent encore rêver.

À noter que l’équipe Intermarché – Wanty Gobert Matériaux a perdu un coureur lors de cette 16eétape.Loïc Vliegen n’a pas pu la terminer et a abandonné, pour une raison encore inconnue.