Tour de Hongrie: Olav Kooij premier leader après son succès au sprint dans la 1re étape

Olav Kooij a enlevé la première des cinq étapes du Tour de Hongrie cycliste (2.1), mercredi en fin d’après-midi.

Belga
Olav Kooij
Olav Kooij ©Photo News

Le Néerlandais de la Jumbo-Visma a devancé au sprint l’Italien Elia Viviani (INEOS-Grenadiers) et le Britannique Matthew Walls (BORA-hansgrohe) à l’arrivée du parcours de 197,5 km tracé entre Csákvár et Székesfehérvár. Premier Belge à franchir la ligne d’arrivée, Sasha Weemaes (Sport Vlaanderen-Baloise) s’est classé 8e.

Âgé de 20 ans à peine, Kooij décroche déjà son 4e bouquet de la saison, après deux étapes et le classement final du Circuit de la Sarthe-Pays de la Loire (2.1), et le 7e de sa carrière pro. Il avait pris la 3e place du championnat du monde Espoirs (U23) l’an dernier à Louvain.

Par le jeu des bonifications accordées en cours d’étape et à l’arrivée, Kooij occupe la première place du classement général avec 2 secondes d’avance sur Jens Reynders (Sport Vlaanderen-Baloise) et 4 sur Viviani.

Malgré une côte de 3e catégorie à gravir à trois reprises, cela n’a pas découragé Aaron Van Poucke et Jens Reynders de l’équipe Sport Vlaanderen-Baloise. Ils ont formé une longue échappée avec l’Américain Joey Rosskopf et les Hongrois Marton Dina et Viktor Filutas. Ils ont bien géré leurs efforts puisque Reynders (qui avait récolté 8 secondes de bonifications lors des trois sprints intermédiaires), Van Poucke, Rosskopf et Dina comptaient encore plus d’une demi-minute d’avance à six kilomètres de l’arrivée.

À l’approche du dernier kilomètre, l’aventure des téméraires a quand même pris fin. Le sprint pouvait prendre place. Alors qu’on aurait pu attendre les Néerlandais Fabio Jakobsen et Dylan Groenewegen, c’est leur jeune compatriote Olav Kooij qui a tiré les marrons du feu dans cet exercice.

Jeudi, la 2e étape reliera Karcag à Hajdúszoboszló sur la distance de 192 km.

Le lauréat de cette 43e édition, qui succédera au palmarès à l’Australien Damien Howson, sera connu dimanche à l’arrivée de la 5e étape jugée à Gyöngyös-Kékesteto.