Giro: Mathieu van der Poel enlève la première étape en Hongrie et enfile le maillot rose

Premier jour dans le Giro et déjà en rose. Mathieu van der Poel a remporté la première des trois étapes hongroises du Tour d’Italie vendredi à Visegrad et enfile dès sa première participation le maillot de leader.

AFP
 Le Néerlandais s’est imposé dans un sprint étouffant devant Girmay.
Le Néerlandais s’est imposé dans un sprint étouffant devant Girmay. ©AFP

Le Néerlandais s’est imposé dans un sprint étouffant en haut de la montée finale vers la citadelle (3,8 km à 5% de pente moyenne) devant l’Erythréen Birnam Girmay. Caleb Ewan, en bonne position dans la roue de ce dernier, a lourdement chuté dans les derniers mètres. L’Espagnol Peio Bilbao (Bahrain-Victorious) a dès lors pris la troisième place.

Premier des quatorze Belges présents dans la course, Mauri Vansevenant (Quick-Step Alpha Vuinyl) a terminé 17e

Grâce à cette victoire à l’issue des 195 km qui menaient les coureurs de Budapest à Visegrad, en Hongrie, van der Poel qui dispute son premier Giro endosse le premier maillot rose. Girmay est 2e à 4 secondes, Bilbao 3e à 6 secondes. Vansevenant est 17e à 14 secondes.

Le fil de la course

Les Italiens Mattia Bais et Filippo Tagliani, de l’équipe Drone Hopper-Androni Giocattoli, ont été les premiers attaquants de ce Giro. Partis dès le départ, ils se sont forgés une avance de 10 minutes et 50 secondes, après 30 km, avant que le peloton ne se mette en action. Quarante-cinq kilomètres plus loin, à 100 km de l’arrivée, le peloton s’était rapproché à 3:45. Le peloton a ensuite ralenti sa progression et la jonction ne s’est finalement opérée qu’à 14 km de l’arrivée après plus de 160 km d’échappée des deux coéquipiers italiens.

Lawrence Naessen plaça une attaque au pied de la côte finale à 4 km du sommet, L’Allemand Lennard Kemna partit seul en contre et déposa le Belge à 2000 mètres de l’arrivée. Sur la portion la plus raide, Loïc Vliegen assura la chasse en tête du peloton et à 900 mètres du but Davide Formolo refit la jonction. Ce n’est que dans les derniers hectomètres que, tout en puissance, van der Poel, le vainqueur du Ronde, a dépassé Girmay, le lauréat de Gand-Wevelegem. Il a enlevé à cette occasion sa 4e victoire de la saison, après une étape de la Semaine Coppi-Bartali, À travers la Flandre et les Tour des Flandres, et la 39e de sa carrière à 27 ans.

Et demain?

La deuxième étape, samedi, se déroulera dans les rues la capitale hongroise sous la forme d’un contre-la-montre individuel de 9,2 km. La seule difficulté du parcours résidera dans la côte d’arrivée. Longue de 1,3 km, elle présente un pourcentage de moyen de 4,7% avec un passage à 7,2% sur les cinq cents premiers mètres. Une troisième étape hongroise est prévue, dimanche entre Kaposvar et Balatonfüred (201 km) avant la première journée de repos et le transfert de toute la caravane en Italie (Sicile) où mardi, lors de la 4e étape, ils se disputeront la victoire au sommet de l’Etna.

Le Giro s’achèvera à Vérone le dimanche 29 mai. On connaîtra alors le successeur au palmarès de l’infortuné Colombien Egan Bernal lauréat en 2021, victime d’un très grave accident à l’entraînement fin janvier en Colombie et qui n’a toujours pas repris la compétition.