NBA : les Warriors viennent à bout d’Embiid, les play-off sur la route de Memphis

Golden State, bien que malmené par Joel Embiid, auteur de 46 points, s’est imposé contre Philadelphie (120-112) dans le choc de vendredi en NBA, où les Grizzlies ont composté comme attendu leur billet pour les play-off à l’Ouest, en dynamitant les Rockets (151-114).

AFP
Golden State Warriors guard Stephen Curry, left, laughs while talking with Philadelphia 76ers' James Harden during the second half of an NBA basketball game in San Francisco, Friday, March 24, 2023. (AP Photo/Jeff Chiu)
Stephen Curry et James Harden ©Copyright 2023 The Associated Press. All rights reserved

À trois semaines des joutes du printemps, il sentait bon les play-off ce match entre le champion sortant et un des plus sérieux prétendants à sa succession, actuellement 3e à l’Est.

L’équipe devant au score a changé pas moins de 19 fois, au cours de ce duel serré qui s’est quasiment résumé à celui entre Embiid, encore ultra-dominant (13/23 aux tirs, 9 rbds, 8 passes), inutilement envoyé aux lancers francs (19/22), et l’ensemble des Warriors, qui ont tour à tour répondu à ses assauts, Jordan Poole émergeant dans le dernier quart-temps en y réussissant 19 de ses 33 points.

Stephen Curry n’a pas été en reste (29 pts, 8 rbds), inscrivant quelques paniers cruciaux dans les dernières secondes, Klay Thompson apportant 21 pions supplémentaires.

Et en l’absence de James Harden (tendon d’Achille), Tobias Harris (23 pts) et Tyrese Maxey (21 pts) ont épaulé Embiid, qui poursuit son mois de mars à un rythme de potentiel MVP, puisqu’il tourne à 35 points de moyenne.

Les Lakers respirent

Golden State semble confirmer sa montée en puissance avec ce troisième succès de rang, cimentant sa 6e place, la dernière directement qualificative pour les play-off, tout en se rapprochant de Phoenix (5e) défait à Sacramento (135-127), malgré 32 points de Devin Booker.

Menés de 11 longueurs à la pause, les Kings (3e) ont tout renversé dans le troisième quart-temps (45-26) dans le sillage de Kevin Huerter (29 pts) et Domantas Sabonis (27 pts, 9 rbds, 9 passes).

Plus tôt, Ja Morant, encore remplaçant pour sa deuxième apparition après sa suspension de huit matches pour avoir brandi une arme à feu dans un strip-club, n’a pas forcé son talent (18 pts, à 8/12 aux tirs, 8 passes), lors de la correction infligée par Memphis à Houston.

La lumière était d’ailleurs plutôt braquée sur Luke Kennard (30 pts), auteur d’un presque parfait 10/11 derrière l’arc (nouveau record de franchise).

Dans la lutte pour les barrages, les Lakers ont fait la bonne opération du jour en venant à bout (116-111) d'Oklahoma City, un de leurs concurrents directs. Anthony Davis (37 pts, 15 rbds) a été déterminant pour L.A. qui demeure 8e.

Le Thunder occupe le 10e rang, devant Dallas, qui va de mal en pis, battu (117-109) par Charlotte, mal classé de l’Est déjà éliminé.

Dallas dévisse

Une sixième défaite en huit matches guère conforme aux ambitions rehaussées des Mavs, depuis l’arrivée de Kyrie Irving en février. Ce dernier s’est contenté de 18 points (9 rbds, 7 passes), pesant bien moins que Luka Doncic (34 pts, 10 rbds, 8 passes). En l’état, le duo qu’ils forment se solde par un bilan négatif de trois victoires et sept revers.

À l’Est, le leader Milwaukee a fait la java chez le Jazz (144-116), en faisant parler son collectif, puisque les cinq titulaires ont inscrit entre 17 et 25 points, le plus prolifique ayant été, une fois n’est pas coutume, Grayson Allen. Giannis Antetokounmpo n’a toutefois pas fini loin (24 pts, 11 passes).

Boston (2e) a lui remporté un quatrième succès en cinq rencontres, plutôt aisé (120-95) aux dépens d’Indiana. Jayson Tatum, auteur de 34 points, en a profité pour établir un nouveau record de franchise, avec son 40e match à au moins 30 unités cette saison, dépassant le légendaire Larry Bird, qui y était parvenu à 39 reprises au cours de l’exercice 1987-88.

Plus bas, Toronto (9e) s’est appuyé sur Pascal Siakam (32 pts) pour disposer des Pistons (118-97), au sein desquels Killian Hayes était titulaire et plutôt actif (6 pts, 7 passes, 5 rbds, 4 interceptions).

À la 10e place, la dernière synonyme de barrages, s’accroche Chicago après sa quatrième victoire en cinq matches, contre Portland (124-96), notamment grâce à Zach LaVine (33 pts).

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...