NBA: Boston étouffe Doncic, Denver concasse les Clippers

Les Celtics, leaders à l’Est, se sont aisément imposés à Dallas (124-95) en parvenant à contenir Luka Doncic, pourtant intenable actuellement mais apparu diminué physiquement jeudi en NBA, où les Nuggets, en tête à l’Ouest, n’ont fait qu’une bouchée des Clippers (122-91).

AFP
 Luka Doncic et Dallas ont perdu de 29 points face à Boston.
Luka Doncic et Dallas ont perdu de 29 points face à Boston. ©Getty Images via AFP

Boston, qui restait sur deux revers, a su renouer avec ses fondamentaux, notamment ces velléités défensives constantes, qui ont pavé sa route jusqu’en finale du dernier championnat.

Au cours d’une soirée où il était certes diminué par une douleur à la cheville gauche et semblait gêné par une toux récurrente, Doncic en a fait les frais.

Le Slovène, prodigieux durant les quatre précédents matches depuis son triple-double stratosphérique à 60 points 21 rebonds et 10 passes contre New York, tournait à une moyenne ahurissante de 46,2 points, 12,7 rebonds et 10 passes sur cette courte période.

Cette fois, son génie n’a pas pu s’exprimer: il a été limité à 23 points (à 7/23 aux tirs dont un 0/6 derrière l’arc), 9 rebonds et 3 passes. Et personne chez les Mavs n’a vraiment pu prendre le relais offensivement, malgré les efforts de Spencer Dinwiddie (18 pts).

En face, Jayson Tatum a été prépondérant en attaque (29 pts), quoique pas toujours adroit (8/22), et il s’est de surcroit démené sur tous les fronts, récompensé par un triple-double (14 rbds, 10 passes) assez rare pour lui puisque c’est seulement le deuxième de sa carrière.

"On se devait de répondre après nos deux derniers matches perdus. Il fallait simplement mieux jouer, on y est parvenus", a sobrement commenté l’ailier All-Star, satisfait d’avoir "su rendre la vie difficile à Doncic, qui est un sacré joueur, capable de prendre n’importe quel tir".

Son compère Jaylen Brown a plus modestement contribué que d’habitude (19 pts). Suffisant néanmoins pour les C’s, qui vont finir leur mini road-trip samedi à San Antonio.

Markkanen cartonne

Pour Dallas, la série de victoires consécutives s’arrête à sept, sans que sa 4e position à l’Ouest ne soit fragilisée.

Au sommet de cette conférence demeure Denver, auteur d’une démonstration de force collective face à des Clippers indigents (122-91), qui ont persisté à envoyer des parpaings à longue distance (5/37), s’ouvrant allègrement la voie vers une quatrième défaite consécutive.

Peu après la pause, l’avance des Nuggets a culminé à 43 unités. Le tout sans que Nikola Jokic n’ait à sortir le grand jeu (12 pts, 9 passes en 24 minutes). Comme le double MVP en titre, six autres joueurs ont fini avec au moins 10 points, le plus prolifique étant Jamal Murray (18 pts).

Côté L.A. (6e), le duo de stars Kawhi Leonard-Paul George, hors-sujet, a illustré la débâcle d’ensemble, cumulant 9 points à 3/16.

Plus tôt, Memphis, vainqueur à Orlando (123-115), avait temporairement titillé la première place de Denver.

S’ils se sont un peu trop relâchés en fin de match, laissant Orlando revenir à six longueurs dans les deux dernières minutes après avoir pourtant compté une avance de 25 unités, les Grizzlies s’en sont remis à Ja Morant (32 pts) pour assurer leur cinquième victoire d’affilée.

Auparavant, Jaren Jackson Jr. (31 pts, 10 rbds, 3 contres) avait également fait un gros chantier.

Côté Magic (13e à l’Est), le N.1 de la dernière draft Paolo Banchero s’est distingué (30 pts, 9 rbds) au cours d’un vain baroud d’honneur dans le dernier quart-temps.

A Houston enfin, le Finlandais Lauri Markkanen a réussi le carton du soir avec 49 points (nouveau record personnel) bien utiles au Jazz pour s’imposer contre les Rockets (131-114). Utah, qui met ainsi fin à une série de cinq défaites, demeure 10e à l’Ouest.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...