Stephen Curry inscrit 50 points mais les Warriors perdent leur 8e match de rang en déplacement (vidéo)

Phoenix a battu Golden State (130-119), malgré 50 points de Stephen Curry, et Boston a conforté sa domination à l’Est, en s’imposant à Atlanta (126-101), mercredi en NBA, où l’intenable Shai Gilgeous-Alexander a offert la victoire (121-120) à Oklahoma City à Washington.

 Stephen Curry est le deuxième meilleur marqueur de la Ligue.
Stephen Curry est le deuxième meilleur marqueur de la Ligue. ©AFP

Derrière la performance de taille (17/28 aux tirs dont 7/11 à trois points, 9 rbds), la frustration pouvait se lire sur le visage du MVP de la dernière finale, après cette huitième défaite concédée en autant de déplacements. Du jamais vu pour un champion sortant (12e).

En cause, une nouvelle fois, la passivité de l’arrière-garde des Warriors, qui accuse une moyenne indigne de 124,3 points encaissés hors de leurs bases. "Ce n’est pas ce qu’on peut faire de mieux en attaque qui me préoccupe, mais notre capacité à défendre", déplorait déjà l’entraîneur Steve Kerr à la mi-temps (72-65). Il va devoir vite trouver une solution.

Côté Suns, le collectif a fonctionné à plein régime avec un cinq majeur entre 13 et 29 points, le plus prolifique ayant été Cameron Payne, juste devant Devin Booker (27 pts). De quoi remonter à la 2e place à l’Ouest, juste devant Denver, surpris chez lui (106-103) par les Knicks de Julius Randle (34 pts, 11 rbds).

Tout va bien pour les Celtics

Finalistes du dernier championnat, les Celtics ont eux décroché un 8e succès d’affilée d’autant plus probant que la performance fut avant tout collective. Si Jayson Tatum (19 pts, 8 passes) et Jaylen Brown (22 pts) ont été déterminants, cinq joueurs ont ajouté entre 14 et 18 pions, le banc en totalisant 44.

"Tout le monde était impliqué, nos remplaçants ont apporté, c’est bien la preuve que notre équipe est bonne", s’est félicité Brown.

Côté Atlanta (3e), l’adresse à longue distance fut indigente (21,9%) et Trae Young a entretenu un semblant d’illusion (27 pts à 10/23, 9 passes).

A Milwaukee, Giannis Antetokounmpo a pu apprécier de voir que ses Bucks (2es) savaient se mobiliser autour de lui en l’absence de Jrue Holiday (cheville) et de Khris Middleton (poignet), pour disposer (113-98) de Cavs dans une mauvaise passe, avec désormais cinq revers de rang.

Quoique très actif (16 pts, 12 rbds, 8 passes), le "Greek Freak" (le monstre grec) a laissé le scoring à Brook Lopez, adroit derrière l’arc (7/9, 29 pts), et même au remplaçant Jordan Nwora (21 pts).

Donovan Mitchell et Darius Garland, 23 points chacun, n’ont pas démérité dans les rangs de Cleveland, qui demeure 4e, talonné par Toronto (5e) vainqueur de Miami (112-104), grâce notamment à OG Anunoby (32 pts, 10 rbds).

42 points pour Gilgeous-Alexander

A Washington, Shai Gilgeous-Alexander a encore été irrésistible (42 pts à 14/21 aux tirs, 7 passes, 6 rbds) et plein de sang-froid, pour marquer le shoot de la victoire du Thunder, derrière l’arc à 1,9 seconde du buzzer. "SGA", qui tourne à 32,2 unités de moyenne, est le 3e meilleur marqueur de la ligue (ex aequo avec Joel Embiid des Sixers), derrière le leader Luka Doncic (Dallas) et Stephen Curry.

Pas de cinquième victoire consécutive donc pour des Wizards (7e à l’Est) qui récupéraient pourtant Bradley Beal, auteur de 15 de ses 25 points (6 passes) dans le dernier quart-temps.

Minnesota (10e à l’Ouest) a pour sa part enchaîné un deuxième succès d’affilée (126-108) à Orlando, auquel Rudy Gobert a plus modestement contribué (16 pts, 8 rbds) qu’Anthony Edwards (35 pts, 8 rbds) et Karl-Anthony Towns (30 pts).

Théo Maledon a fait lui ce qu’il a pu (7 pts, 3 rbds, 2 interceptions en 22 min) lors de la neuvième défaite en dix matches concédée par Charlotte (14e), sur son parquet, face à Indiana (125-113). D’autant plus douloureuse que LaMelo Ball, qui avait manqué les 13 premières rencontres de la saison en raison d’une blessure à la cheville gauche, se l’est tordue a marchant sur le pied d’un spectateur.

Frank Ntlikina, enfin, a eu droit à douze minutes (5 pts) lors du revers à domicile des Mavericks (7e), orphelins de Doncic mis au repos, contre les Rockets (101-92).