NBA : les Lakers sombrent un peu plus face aux Clippers

Rien ne va plus pour les Lakers de Los Angeles, encore battus ce mercredi.

 Les Lakers n’y arrivent pas.
Les Lakers n’y arrivent pas. ©AFP

Les Lakers, la prestigieuse franchise NBA, ont subi un nouveau revers, face à l’autre équipe de LA qui plus est, les Clippers (114-101), mercredi lors d’une partie marquée par la sortie prématurée de LeBron James.

Avec un bilan catastrophique de deux victoires pour neuf défaites, les Lakers pointent à l’avant-dernière place de la Conférence Ouest.

Ce mercredi soir, les champions 2020, que l’on disait revanchards après avoir manqué les play-offs l’an dernier, ont une nouvelle fois fait étalage de leurs immenses carences, encaissant la bagatelle de 38 points lors du premier quart-temps (38-21).

Malgré une réaction au deuxième, les Lakers, menés 54-52 à la pause, ont eu subi autre trou d’air au retour des vestiaires, concédant au final leur quatrième revers de rang.

Quant à LeBron James, sa fiche de stats reste honorable, avec 30 points inscrits, huit rebonds et cinq passes. Mais la vedette de LA est sorti du terrain en boitant à cinq minutes du terme, manifestement blessé.

Avec 29 points de leur ailier Paul George, les Clippers restent au contraire dans le bon rythme avec une 7e victoire en douze rencontres.

Tout à l’Est, les yeux étaient rivés sur les Nets de Brooklyn, pour la première du coach Jacque Vaughn, après le limogeage de Steve Nash. Une première réussie pour celui qui connait bien la maison (il a notamment été adjoint durant sept saisons), avec une victoire aisée contre les Knicks (112-85) largement alimentée par le triple-double de Kevin Durant (25 pts, 12 rbds et 12 passes).

Si les Nets présentent encore un bilan négatif (5-7), l’ailier de 34 ans a lui toujours inscrit 25 points ou plus depuis le début de la saison, une performance quasi inédite puisque seul Michael Jordan a fait mieux lors de la campagne 1988-89 (16 matches).

Mais le MVP 2014 a préféré la jouer collectif, alors que Brooklyn a connu un début de saison agité, sur et en dehors des terrains. "Ce qui m’a plu, c’est que nous étions tous sur la même longueur d’onde", a-t-il déclaré sur ESPN. "Je ne suis pas meilleur que mes coéquipiers (...) Ils me mettent dans les meilleures conditions, en m’aidant en défense, au rebond... C’est un travail d’équipe", a-t-il insisté.

Côté Knicks, Evan Fournier a joué 20 minutes, inscrivant 6 points (2 rebonds et deux passes).

Utah et Markkanen écoeurent Atlanta

Battus pour la première fois de la saison lundi à Atlanta, les Bucks de Milwaukee ont eux repris -laborieusement- leur marche en avant, avec une 10e victoire arrachée en prolongation face au Thunder (136-132), avec 36 points et 12 passes pour le meneur Jevon Carter.

Derrière les Bucks, la meute est désormais emmenée par un duo constitué des Cavs et des Celtics (8-3): Cleveland, malgré les 38 points de Donovan Mitchell, s’est en effet incliné à Sacramento (127-120), tandis que les Celtics de Jayson Tatum (31 pts) ont fait le travail face aux Detroit Pistons (128-112).

Dans la conférence Ouest, c’est l’Utah Jazz qui mène la danse, avec un 10e succès (pour trois défaites) mercredi à Atlanta (125-119), qui restait pourtant sur sa victoire épatante contre Milwaukee.

Mais la star des Jazz Lauri Markkanen a écoeuré les Hawks, avec six tirs à trois points réussis et un huit sur huit aux lancer-francs (32 pts).

Les Blazers, les Suns et les Nuggets restent toutefois en embuscade, à 8-3: Portland a dominé les Charlotte Hornets (105-95) en Caroline du Nord, Phoenix s’est imposé dans le Minnesota (129-117), et Denver dans l’Indiana (122-119).

A Minneapolis, les 25 points de Rudy Gobert (11 rbds, aucune passe) n’auront ainsi pas suffi pour les Wolves, qui affichent désormais 7 défaites en 12 rencontres.