NBA : les Warriors s’écroulent face au Magic

Sans défense et malgré Stephen Curry en feu, auteur de 39 points, le champion en titre Golden State a gâché une avance de 16 unités pour concéder une quatrième défaite de rang en NBA chez le Magic d’Orlando (130-129).

 Les Warriors n’y arrivent plus.
Les Warriors n’y arrivent plus. ©AFP

Les Warriors n’y arrivent plus. Plombés par une passivité défensive indigne de leur niveau - ils ont encaissé 115 points ou plus sur les quatre derniers matches -, les hommes de Steve Kerr n’ont toujours pas gagné une seule rencontre hors de leurs bases cette saison. 

Le mérite en revient aussi au Magic, plus mauvaise équipe de la conférence Est (2/7), qui n’a jamais abdiqué dans cette rencontre et est revenu petit à petit, aidé par l’indiscipline des Californiens (46 lancers-francs obtenus contre 15 côtés Warriors) et par Jalen Suggs, auteur de la meilleure performance de sa carrière, record de points en prime (26 points).

Le jeune meneur de 21 ans a offert la victoire à son équipe sur un tir à trois points, à 30 secondes de la fin puis en interceptant une mauvaise passe du double MVP Stephen Curry. Klay Thompson (27 points) avait eu beau rentrer un tir derrière l’arc pour ramener les siens à un point du Magic, son ultime tentative pour le shoot de la gagne a été trop courte.

Avec désormais un bilan de trois victoires pour six défaites, les Warriors débutent leur défense de titre bien laborieusement. Il n’y a guère que Curry, pour assumer son statut de champion: le MVP de la dernière finale réussit un septième match à 30 points ou plus.

Dans l’autre match de la soirée, Denver s’est fait peur en voyant le Thunder combler peu à peu un déficit de 19 points, à l’approche du quatrième quart-temps. Mais Nikola Jokic, encore auteur d’un triple-double (15 points, 13 rebonds et 14 passes décisives), le 79e de sa carrière, a remis les siens dans le sens de la marche et les Nuggets de s’imposer (122-110). 

Aaron Gordon et Jamal Murray, auteurs de 27 et 24 points, ont également contribué. 

De quoi mettre fin à une série de quatre victoires de suite d’Oklahoma City, qui malgré la défaite, a pu compter de nouveau sur Shai Gilgeous-Alexander (37 points), brillant depuis le début du championnat et fraîchement nommé joueur de la semaine à l’Ouest.