NBA: les Nets respirent enfin, 6 sur 6 pour les Bucks (vidéos)

Brooklyn, porté par Kevin Durant devenu le 19e meilleur marqueur de l’histoire, s’est offert un bol d’air en battant Indiana (116-109), lundi en NBA, Milwaukee poursuivant son sans faute, avec un sixième succès en autant de matches difficilement remporté contre Détroit (110-108).

AFP
 Kevin Durant double Vince Carter au 19e rang des meilleurs marqueurs de l’histoire de la ligue, avec 25.752 points.
Kevin Durant double Vince Carter au 19e rang des meilleurs marqueurs de l’histoire de la ligue, avec 25.752 points. ©AFP

Les Nets restaient sur quatre revers et une grosse polémique née de la promotion d’un film à caractère antisémite par Kyrie Irving sur ses réseaux sociaux, qui a suscité un tollé depuis vendredi, le propriétaire de la franchise Joe Tsai s’offusquant de ce dérapage.

Si avant le match, l’entraîneur Steve Nash a tièdement tenté d’expliquer qu’"il y a une opportunité de grandir" après cette affaire, des spectateurs assis tout près du parquet du Barclays Center, n’ont pas manqué d’afficher leur position avec des t-shirt "Combattre l’antisémitisme".

Cela n’a pas vraiment perturbé Irving, qui a depuis retiré ses messages controversés. Le meneur a en effet réussi 28 points (à 9/19, 6 passes, 4 interceptions).

Kevin Durant a été plus prépondérant encore avec 34 unités (9 rbds, 7 passes). De quoi doubler Vince Carter au 19e rang des meilleurs marqueurs de l’histoire de la ligue, avec 25.752 points. "Il est le premier joueur que j’ai idolâtré enfant, donc c’est plutôt cool de le dépasser. Je suis content de le faire sous le maillot des Nets", qui était aussi celui de son glorieux aîné entre 2004 et 2009.

Harden se démultiplie

Brooklyn, qui a compté jusqu’à 24 longueurs d’avance, a pourtant laissé Indiana recoller au score (100-100) à sept minutes du terme, après un panier de Chris Duarte, meilleur scoreur des Pacers (30 pts).

Puis "KD" a pris les choses en mains, avec huit pions dans le "money-time" pour éviter une nouvelle déconvenue aux siens.

Leaders à l’Est, les Bucks ont réussi à préserver leur invincibilité grâce à une banderille derrière l’arc à 45 secondes du buzzer, plantée par Jrue Holiday (25 pts, 10 passes, 7 rbds).

Car les Pistons, qui restaient sur une victoire surprise aux dépens des Warriors champions sortants, venaient d’égaliser à 105-105 par Isaiah Stewart (11 pts, 11 rbds), servi par Cade Cunningham, encore très bon (27 pts, 7 passes, 6 rbds).

Milwaukee, qui avait mené de 16 unités avant d’un peu trop se relâcher donc, a aussi pu compter sur Giannis Antetokounmpo (31 pts, 7 rbds) et sur Brook Lopez (24 pts).

La journée s’est mieux finie qu’elle n’avait commencé chez les Sixers, sanctionnés de la perte des deuxièmes tours de Draft en 2023 et 2024, par la NBA, pour avoir négocié les venues de P.J. Tucker et Danuel House Jr, avant l’ouverture du marché des transferts, avec une victoire chez les Wizards (118-111).

Morant bondit mais perd

Le premier (13 pts, 5 rbds) a d’ailleurs contribué à ce quatrième succès en cinq matches, devant beaucoup à la performance complète de James Harden (23 pts, 17 passes, 7 rbds) et aux 28 points de Tyrese Maxey, qui n’hésite pas à prendre ses responsabilités en attaque, en l’absence de Joel Embiid, malade.

Voilà Philly à l’équilibre (4/4) après cette troisième victoire de rang, Washington repassant en négatif (3/4), malgré les efforts de Kristaps Porzingis (32 pts, 9 rbds).

À Salt Lake City, Ja Morant a encore bondi et marqué de tous les côtés (37 pts à 12/18), mais ses Grizzlies ont vendangé à longue distance (6/26) et ils ont été punis (121-105) par le Jazz. Utah, guidé par le Finlandais Lauri Markkanen (31 pts, 10 rbds), confirme être une des équipes surprises de ce début de saison (6/2).

Paul George, enfin, a été le sauveur des Clippers, avec deux paniers inscrits dans les 40 ultimes secondes, pour venir à bout des Rockets (95-93), qui menaient de cinq points à 1 min 27 de la fin. L’ailier All-Star a fini avec 35 pions, palliant un nouveau forfait de Kawhi Leonard.