Miami remporte la 1re joute contre Boston, Butler impérial avec 41 points (vidéos)

Jimmy Butler, impérial avec 41 points, et une défense retrouvée en seconde période ont permis au Heat de remporter (118-107) une première victoire aux dépens de Boston dans leur finale de conférence Est, mardi en play-off NBA.

Belga
 Numéro 22, Jimmy Butler a inscrit 41 points.
Numéro 22, Jimmy Butler a inscrit 41 points. ©AFP

C’est une rencontre aux deux visages que s’est adjugée au forceps Miami, malmené en première période par Boston et Jayson Tatum alors sur un nuage, avant de brutalement les ramener sur terre et de tout renverser dans le troisième quart-temps (39-14), en retrouvant sa combativité et sa rudesse habituelles.

La réaction d’orgueil des Floridiens a fait l’effet d’une déflagration dont ne se sont jamais vraiment remis les C’s, qui menaient pourtant sereinement de huit unités à la pause (62-54) et se sont retrouvés douze minutes plus tard relégués à 17 longueurs (93-76).

Tatum, qui avait été en feu lors des deux premiers quarts-temps avec 21 points, meilleur total de sa carrière en play-off, n’a inscrit que deux lancers francs durant le troisième. Il a fini avec 29 pions (8 rbds, 6 passes, 4 interceptions). 

L’ailier n’a évidemment pas démérité, mais il a fini étouffé. Idem pour Jaylen Brown, pourtant bien présent (24 pts, 10 rbds), et Payton Pritchard, efficace en sortie de banc (18 pts).

Car dans 3e quart-temps brûlant du Heat, Butler enchaînait 13 points et donnait le la en défense. Il a d’ailleurs fini avec 4 interceptions et 3 contres, dont un qui a répondu à celui que lui avait infligé Tatum quelques minutes plus tôt, symbolisant son avantage pris dans ce duel dans le match.

De contres, il y en eut de tous les côtés dans ce match, 20 au total, 12 pour Miami dont 9 en seconde période, 8 pour Boston. De quoi en faire un Top 10, tant ils furent presque tous spectaculaires.  

À ce jeu, Bam Adebayo a été le plus dissuasif avec 4 "blocks", à défaut de se montrer prolifique en attaque (10 pts), après avoir longtemps été bousculé par Robert Williams III (18 pts, 9 rbds), qui s’est fait mal à une jambe et n’a pas fini la rencontre.

Un coup dur supplémentaire pour les Celtics, qui avaient déjà dû se passer pour ce premier match de Marcus Smart, touché à un pied, et Al Horford, entré sous protocole Covid. Sans eux, leur défense n’a pas eu le même poids.

Miami a de fait eu du répondant en attaque, à l’image de Tyler Herro, qui a rendossé son costume de meilleur 6e homme de la saison (18 pts, 8 rbds), et de Gabe Vincent (17 pts) faisant oublier l’absence de Kyle Lowry (ischio-jambier).

Après avoir été K.O. debout, les Celtics ont mieux fini mais ne se sont pas assez rapprochés au score pour empêcher la défaite.

De quoi plancher pour quelques ajustements en vue du match N.2 jeudi.