Au moment d’aborder le Mondial, Nina Derwael l’avoue : « D’autres sont mieux préparées que moi »

Après un long moment sans compétition et une préparation qui ne fut pas idéale, notre championne olympique effectue un retour prudent à la compétition.

Guy Beauclercq
Au moment d’aborder le Mondial, Nina Derwael l’avoue : « D’autres sont mieux préparées que moi »

Finies les fleurs de la Grand-Place et les paillettes de Danse avec les stars. Quinze mois après son titre olympique aux barres asymétriques, à Tokyo, Nina Derwael est de retour sur un podium de… gymnastique ce samedi, à Liverpool, théâtre du Mondial. La Limbourgeoise s’y aligne en qualifications du concours par équipes avec Maellyse Brassart, Noémie Louon, Lisa Vaelen et Jutta Verkest. Objectif : le top 8, comme au Japon, synonyme de qualification pour le Mondial 2023, à Anvers ! Un rendez-vous qui, avec les Jeux de Paris, figure à l’agenda de notre championne qui aborde son come-back avec prudence.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.