Echecs: Hans Niemann, accusé de tricheries, porte plainte

Le champion d’échecs américain Hans Niemann, accusé de tricheries, a informé ce jeudi sur Twitter qu’il portait plainte en diffamation, et demandait « au minimum » 100 millions de dollars de dommages et intérêts.

Belga
 Hans Niemann est accusé d’avoir triché dans des dizaines de parties d’échecs.
Hans Niemann est accusé d’avoir triché dans des dizaines de parties d’échecs. ©AFP

Hans Niemann, grand maître international à la progression fulgurante dans le monde des échecs, porte plainte contre le champion du monde norvégien Magnus Carlsen, le Play Magnus Group, contre la plateforme en ligne Chess.com, Daniel Rensch, PDG de Chess.com, et Hikaru Nakamura, grand maître international américain d’origine japonaise.

Le 5 septembre, Hans Niemann avait battu le champion du monde Magnus Carlsen lors de la Sinquefield Cup aux États-Unis. Ce dernier avait alors pris la décision de se retirer du tournoi, en accusant le jeune américain de 19 ans de tricheries après avoir trouvé que sa "partie", son "comportement" et ses "explications" étaient "bizarres".

De son côté, Chess.com, la principale plateforme d’échecs en ligne au monde, avait écrit dans un rapport publié le 4 octobre: "Au total, nous avons constaté que Hans (Niemann) a probablement triché dans plus de 100 parties d’échecs en ligne, y compris dans plusieurs événements à dotation monétaire".

100 millions de dollars

Chess.com a banni Hans Niemann dès le 5 septembre, peu de temps après les premières accusations, mais la plateforme se défend d’une quelconque pression de Magnus Carlsen, dont elle est en train de racheter l’entreprise Play Magnus.

S’il a reconnu avoir triché par le passé sur chess.com, quand il avait entre 12 et 16 ans, Hans Niemann nie les plus récentes accusations, affirmant être "prêt à jouer nu", s’il le faut.

Dans l’annonce de sa plainte, Hans Niemann précise qu’il va demander "des dommages et intérêts d’un montant à déterminer lors du procès, mais pas moins de 100 millions de dollars" (102,2 millions d’euros).