Ironman : le Norvégien Gustav Iden nouveau champion du monde lors d’une année record à Hawaï

Le Norvégien Gustav Iden a décroché son 11er titre de champion du monde d’Ironman, samedi à Hawaï.

Belga
 Gustav Iden s’est imposé dans un chrono record de 7h40:24 au bout des 3,8 km de natation, 180 km de vélo et des 42,195 km à pied.
Gustav Iden s’est imposé dans un chrono record de 7h40:24 au bout des 3,8 km de natation, 180 km de vélo et des 42,195 km à pied. ©BELGA

Le triathlète scandinave, 26 ans, s’est imposé dans un chrono record de 7h40:24 au bout des 3,8 km de natation, 180 km de vélo et des 42,195 km à pied.

Le double champion du monde d’Ironman 70.3, débutant à Kona, a devancé l’étonnant Français Sam Laidlow (7h42:24), qui a fait la course en tête jusqu’au 36e km du marathon, et son compatriote Kristian Blummefelt (7h43:23), tenant du titre. 

Laidlow n’a jamais quitté la tête de l’épreuve, tant en natation qu’en vélo, où il a signé un fameux numéro en améliorant, en 4h04:36, l’ancien record du parcours détenu par l’Australien Cameron Wurf (4h09:06). Iden et Blummenfelt, qui ont déposé leur vélo plus de 6 minutes après le Français, ont grignoté petit à petit leur retard. Si Iden, au prix d’un nouveau record sur le marathon (2h26:15), a réussi à dépasser Laidlow sur la fin, le champion olympique a par contre dû lui se contenter de la 3e place sur le podium, composé intégralement de ‘rookie’ sur Hawaï. Avec son chrono de 7h40:24, Iden bat l’ancienne meilleure marque de l’Allemand Jan Frodeno en 2019 à Hawaï (7h51:13).

Les deux professionnels belges engagés n’ont pu jouer un rôle significatif dans la course. Pieter Heemeryck, un moment 17e lors de l’aller vers Hawi, a ensuite reculé au classement pointant à la 34e place à la 2e transition. Un dos bloqué a eu raison du Louvaniste après quelques hectomètres sur le marathon, l’obligeant à jeter l’éponge. Kenneth Vandendriessche, arrivé en 39e position en T2, a lui terminé 37e, en 8h34:56, à plus de 54 minutes de Iden.

Séparée pour la 1ère fois à Hawaï de la course messieurs, l’épreuve féminine avait été remportée jeudi par l’Américaine Chelsea Sodaro, triathlète de l’équipe belge ‘BMC Pro Triathlon Team’, en 8h33:46, devant la Britannique Lucy Charles-Barclay (8h41:37) et l’Allemande Anne Haug (8h42:22).