JO 2022: Stijn Desmet éliminé sur pénalité en séries du 1.000m du shortrack

Stijn Desmet a été éliminé en séries du 1.000m en shorttrack des Jeux Olympiques d’hiver de Pékin, samedi, au Palais omnisports de la capitale chinoise. Desmet a écopé d’une pénalité dans la 7e série.

JO 2022: Stijn Desmet éliminé sur pénalité en séries du 1.000m du shortrack

La série de Desmet a été chahutée. Après un faux départ, un deuxième départ a été donné. Desmet a chuté peu après le 1er tour. Les juges ont arrêté la course et ont permis au Belge de prendre un 3e départ. Une nouvelle chute est survenue, l’Italien Pietro Sighel et l’Américain Ryan Pivorotto se retrouvant sur la glace. Desmet terminait la course comme le Hongrois Shaolin Sandor Liu (1:25.262), mais après vision des images, il était jugé responsable de la chute pour avoir changé de trajectoire et pénalisé.

Les deux premiers de chaque série et les quatre meilleurs troisièmes accèdent aux quarts de finale, programmés lundi, comme les demi-finales et les finales.

Stijn Desmet, 23 ans, dispute ses premiers Jeux. A Pékin, il s’aligne aussi sur 1.500m (quarts de finale le mercredi 9 février) et sur 500m (qualifications le vendredi 11 février).

Plus tôt dans la journée, sa sœur, Hanne Desmet, s’était qualifiée pour les quarts de finale du 500m féminin, prévus lundi.

Stijn Desmet n’est pas d’accord avec sa disqualification

"C’est très décevant. Ce n’était certainement pas la course que j’avais imaginée", a raconté Desmet dans les travées du Palais omnisports de la capitale chinoise. "J’espérais aller plus loin. Mais tu sais que cela peut arriver en shorttrack."

Quand Desmet a pris la deuxième place, il a gêné l’Italien Pietro Sighel, qui a entrainé dans sa chute l’Américain Ryan Pivirotto. Après la course, Desmet a été disqualifié. Il n’est pas d’accord avec la décision du jury. "Une disqualification n’est presque jamais juste pour un disqualifié. Je pensais que c’est lui qui venait sur moi. Mais l’arbitre a toujours raison."

La course de Desmet semblait déjà terminée après une chute, mais la course a été arrêtée et redémarrée depuis le début. "Je voulais gagner une place par l’extérieur. Et c’est l’habitude du défenseur de prendre l’espace et d’aller large dans le virage. Et puis je suis tombé. La course a été arrêtée car il y avait du métal sur la glace, je le comprends. C’était dangereux de poursuivre. C’était un coup de chance à ce moment-là."

"La première fois, j’ai été poussé, la deuxième fois j’ai freiné et mon adversaire est tombé. Ils ont apparemment pensé que c’était de ma faute", a regretté Desmet. Le Belge se trouvait dans une série difficile, avec le champion du monde hongrois Shaolin Sandor Liu et Sighel, troisième des derniers Mondiaux. "C’est frappant de voir à quel point le niveau est élevé. Lors des autres tours préliminaires, de gros athlètes ont été éliminés."

Desmet entrera encore en action mercredi 9 février pour les quarts de finale du 1.500m et deux jours plus tard pour les qualifications du 500m.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.