Manon Claeys après sa médaille de bronze aux Paralympiques: «C’est fantastique»

Manon Claeys a obtenu jeudi la médaille de bronze dans l’épreuve individuelle de paradressage (grade IV).

Manon Claeys après sa médaille de bronze aux Paralympiques: «C’est fantastique»

Il s'agit de la deuxième médaille belge aux Jeux Paralympiques de Tokyo. «C'est fantastique et cela me donne encore plus envie de concourir dans le freestyle», a-t-elle déclaré avec enthousiasme.

Manon Claeys et son cheval San Dior 2 ont obtenu un score de 72.853. Seuls la Néerlandaise Sanne Voet (76.585), avec Demantur, et le Brésilien Rodolpho Riskalla (74.659), avec Don Henrico, ont fait mieux. Les 8 premiers se sont également qualifiés pour la compétition de freestyle, qui aura lieu lundi prochain.

«Je suis super-heureuse», a réagi Manon Claeys. «Vous pouvez toujours me pincer le bras, parce que je ne pense pas avoir encore tout compris. Après mon exercice, je m’attendais à ce que je n’y arrive pas. Mais ça s’est bien passé. Il n’y a pas eu de grosses erreurs dans mon concours et je contrôlais bien mon cheval. Ce n’est pas toujours évident, parce que c’est un cas particulier. Mais il y avait aussi quelques concurrents après moi. C’était très excitant, mais personne ne m’a dépassée. Avant, j’espérais un top 5, mais je suis très heureuse de cette médaille.»

«Maintenant, je suis encore plus excitée à l’idée de me lancer à fond dans la compétition par équipe et dans le freestyle», a-t-elle poursuivi. «J’ai un nouveau programme freestyle, superfun. C’est un peu dans le style Tomorrowland avec une touche classique. C’est fantastique que je puisse le faire. J’ai vraiment hâte d’y être. Espérons que le jury saura aussi l’apprécier. Cette médaille me donne beaucoup de confiance. La pression est retombée maintenant. Je vais profiter du voyage et j’espère obtenir un bon résultat. Nous pouvons aussi faire quelque chose dans la compétition par équipe (NDLR: samedi et dimanche)».

«Tout le monde est euphorique maintenant, mais je réalise aussi que je dois beaucoup à l’équipe qui m’entoure. Mes parents, mon petit ami et l’entraîneur national ont également joué un rôle important, tout comme Paardensport Vlaanderen et Parantee. Je suis très heureuse», ajoute Manon Claeys.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.