Championnats européens: Camille Laus en demi-finales du 400 m

Camille Laus s’est qualifiée pour les demi-finales du 400 m dames des championnats d’Europe d’athlétisme de Munich, lundi soir en Allemagne.

Belga

Elle a réalisé le temps de 51.92 secondes au premier tour de ce 25e Euro qui est organisé dans le cadre des 2e championnats européens multisports qui réunissent neuf sports olympiques dans la métropole bavaroise.

Courant tout à l’extérieur, la Tournaisienne de 29 ans a pris la 4e place de la 2e des trois séries mais signé le meilleur temps des athlètes non qualifiées à la place. 

Camille Laus s’est qualifiée pour les demi-finales du 400 m des championnats d’Europe d’athlétisme à Munich, lundi. "Une belle revanche pour mes championnats du mondeà Eugene", a-t-elle déclaré après coup après avoir signé sa 3e performance en carrière en 51.91 secondes.

J’ai effectué une bonne course

Il lui fallait se classer dans le top 3 de sa course ou réaliser un des trois autres meilleurs chronos des trois séries pour figurer parmi les douze athlètes qui rejoindront en demi-finales les douze meilleures engagées, dont Cynthia Bolingo (12e), automatiquement qualifiées pour les trois demi-finales. Celle-ci se courront mardi à partir de 13 heures.

"Je pense que j’ai effectué une bonne course, et je suis contente de cela", a déclaré Laus. "Souvent, je démarre trop lentement, mais c’était mieux maintenant. Ensuite, il y a eu une phase où je me suis un peu trop relâchée, mais à la fin, je suis ressortie forte. Je suis très heureuse et émue de cette performance, car la saison a été difficile pour moi. Je n’aurais pas pu espérer mieux qu’une course aussibonne aux championnats d’Europe. En demi-finales j’essaierai de montrer que je peux faire deux bonnes courses d’affilée. Améliorer mon meilleur résultat de la saison peut être un bel objectif."

Si je n’avais pas atteint les demi-finales ici non plus, cela aurait été une grande déception

Laus a fait beaucoup mieux à Munich qu’à Eugene, où elle avait été éliminée dès le premier tour (31e chrono en 52.56). "Aux championnats du monde, le niveau était beaucoup plus élevé et ce n’était donc pas une honte d’être éliminée au premier tour, mais je n’ai vraiment pas bien couru là-bas et dans ce sens, c’est définitivement une belle revanche par rapport à Eugène", a confié la Belgian Cheetah. "Si je n’avais pas atteint les demi-finales ici non plus, cela aurait été une grande déception. Quand j’ai vu mon temps, j’ai tout de suite su qu’il devait être suffisant pour passer."

Le meilleur chrono des trois séries a été signé par la Polonaise Iga Baumgart-Witan en 51.09. dans la 2e série. Le dernier chrono repêché est celui de la Tchèque Tereza Petrzilkova en 52.35.

Van Den Broeck pas qualifiée

Naomi Van Den Broeck ne s’est pas qualifiée pour les demi-finales du 400 m.

Courant au couloir 1 dans la 3e série, l’étudiante en médecine installée en Norvège s’est classée 7e dans le chrono de 52.80, qui aussi le 7e temps des athlètes non qualifiées à la place.

"C’est une déception", a déclaré la championne de Belgique. "Mon départ était bon, mais après 150 mètres, j’ai un peu faibli. J’ai essayé de me rattraper par la suite, mais à la fin, j’ai senti qu’il n’y avait plus rien dans le réservoir. Je ne veux certainement pas chercher des excuses, mais ma maladie avant les championnats du monde semble être une explication possible, car avant, je me sentais beaucoup mieux dans les 200 derniers mètres de chaque course. J’aurais peut-être dû me reposer un peu plus et m’entraîner un peu moins après les championnats du monde", a conclu Van Den Broeck.