Remco Evenepoel décrypte l'effort particulier du chrono: "La sensation de ne pas habiter mon corps"

Avant le contre-la-montre de la 9e étape du Giro, dimanche à Cesena, Remco Evenepoel explique cet exercice si spécial.

David Lehaire
 Remco Evenepoel, champion de Belgique contre-la-montre, le 12 mai dernier au Giro.
Remco Evenepoel, champion de Belgique contre-la-montre, le 12 mai dernier au Giro. ©AP 

"C’est quand la fatigue s’installe que mes qualités s’expriment le mieux." Outre une position naturellement aérodynamique, c’est aussi pour cette raison que Remco Evenepoel excelle en contre-la-montre, alors qu’il n’est pas le plus grand gabarit du peloton. Il faut y jouer avec le seuil du supportable du premier au dernier kilomètre. Ce que le champion de Belgique de l’exercice adore tout particulièrement.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...