L’Empty Quarter, le juge de paix

Les concurrents du Dakar abordent le plat de résistance de cette édition 2023 : le désert de l’Empty Quarter.

Martin Businaro
 Loeb a remporté sa quatrième victoire, ce mercredi.
Loeb a remporté sa quatrième victoire, ce mercredi. ©Photo News 

L’édition 2023 du Dakar a déjà offert quelques moments rocambolesques - notamment avec un changement de leader en motos ce mercredi. Mais ces jeudi et vendredi, toutes les cartes pourraient être rebattues avec le moment que de nombreux participants redoutent. Cerise sur le gâteau d’une édition particulièrement difficile, le plus célèbre des rallyes-raids, revenant à la notion fondamentale de défi humain, s’aventure dans l’une des zones les plus hostiles de l’Arabie saoudite : l’Empty Quarter, un désert grand comme la France dans lequel il n’y a strictement rien, hormis des dunes, des dunes et encore des dunes.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...