Nafi Thiam remporte son 4e titre de Sportive de l'année, cinq ans plus tard

Nafi Thiam, la plus grande étoile de l'histoire de l'athlétisme féminin en Belgique, a été élue Sportive belge de l'année 2022, vendredi soir à Anvers. Elle a remporté le référendum organisé chaque année par Sportpress.be, l'association professionnelle belge des journalistes sportifs.

Belga
Nafi Thiam, en or à Eugene.
Belgian Nafissatou Nafi Thiam celebrates with Belgian flag after winning the 800m race, part of the women's heptathlon, at the 19th IAAF World Athletics Championships in Eugene, Oregon, USA, Monday 18 July 2022. The Worlds are taking place from 15 to 24 July, after being postponed in 2021 due to the ongoing corona virus pandemic. BELGA PHOTO JASPER JACOBS ©Belga

Sacrée en un mois de temps cet été, championne du monde à Eugene et championne d'Europe à Munich de l'heptathlon, la Namuroise de 28 ans a confirmé de manière éclatante son second titre olympique glané à Tokyo en 2021. Malheureusement pour Thiam, c'est une autre championne olympique la gymnaste artistique Nina Derwael qui avait été élue en 2021 Sportive de l'année au terme de cette année olympique déplacée de douze mois en raison de la pandémie de Covid.

Sportifs de l'année 2022: le palmarès complet

Thiam a totalisé 6.947 points au bout des sept épreuves le 19 juillet aux Mondiaux américains, son second meilleur total en carrière, derrière ses 7.013 points de Götzis en 2017, et le plus élevé dans un grand championnat. Elle a ainsi retrouvé un titre qu'elle avait dû céder en 2019 à Doha à l'Anglaise Katarina Johnson-Thompson. Un mois plus tard, 18 août en Bavière, elle trouva encore l'énergie pour gagner avec 6.628 points malgré une seconde journée de compétition difficile. De quoi présenter désormais un palmarès riche de deux titres mondiaux et continentaux qui s'ajoutent aux deux médailles d'or olympiques. Elle est la seule athlète belge à avoir été championne du monde en plein air et à avoir remporté deux titres olympiques.

Grâce à ses performances, Thiam figurait cette année parmi les trois finalistes pour le titre d'athlète européenne de l'année. Il est finalement revenu à la coureuse néerlandaise Femke Bol.

Thiam a été élue par 947 voix devant la coureuse cycliste Lotte Kopecky, 27 ans, qui s'est adjugé sur la route les victoires aux Strade Bianche et au Tour des Flandres et pris la 2e place au championnat du monde. Sur la piste, l'Anversoise a revêtu les maillots arc-en-ciel de la course par élimination et du Madison (avec Shari Bossuyt) et gagné les titres européens de la course aux points et de celle par élimination. Elle a recueilli 720 points.

La patineuse artistique Loena Hendrickx complète le podium avec 359 unités. Sacrée vice-championne du monde, la Campinoise de 23 ans a réalisé la meilleure performance jamais réalisée individuellement par un ou une Belge. Le couple Micheline Lannoy et Pierre Baugniet, sacrés champions olympiques en 1948 à Saint-Moritz, avaient remporté deux titres mondiaux en 1947 et 1948. Hendrickx a aussi terminé 4e de l'Euro et 8e des JO de Pékin.

Nafi avait déjà été couronnée en 2014, quand elle était montée sur son premier podium chez les seniors sur la 3e marche de l'Euro de Zurich, puis en 2016, année de son premier sacre olympique, et en 2017, année de sa première couronne mondiale en plein air. Thiam rejoint une autre légende du sport belge du XXIe siècle : Justine Henin. La joueuse de tennis, elle aussi originaire de la province de Namur, a également été choisie comme meilleure sportive dans notre pays à quatre reprises (2003, 2004, 2006, 2007). Seules désormais la judoka Ingrid Berghmans (1980,1982, 1983, 1984, 1985, 1986,1988,1989) et la joueuse de tennis Kim Clijsters (1999, 2000, 2001, 2002, 2005, 2009, 2010, 2011), avec huit consécrations, la précèdent au classement du plus grand nombre de titre de Sportive de l'année dans notre pays.

Roger Lespagnard coach de l'année

Roger Lespagnard a été désigné Coach sportif de l'année 2022, vendredi soir à Anvers. Le Liégeois de 76 ans a guidé Nafi Thiam à deux nouveaux titres, mondial et européen, avant de se faire signifier son congé le 13 octobre par la plus grande championne d'athlétisme belge de l'histoire.

"Je suis très content de ce titre. Comme elle a été élue Sportive de l'année, c'est que je le mérite" a-t-il réagi après a reçu son trophée comme en 2016 et 2017. "Je remercie Nafi d'avoir pu être ici ce soir. C'est la récompense d'une carrière mais ce n'est pas une épitaphe ce soir. Je continue à entraîner."

"L'année 2022 a été un peu difficile car nous sortions du Covid après un an et demi" a expliqué Roger Lespagnard. "Elle était très fatiguée après les JO de Tokyo. Elle a dû prendre beaucoup de repos et moi aussi. Pour retrouver la soif de se battre et le plaisir du jeu. Cela été difficile parce qu'il y a eu des petites blessures au dos, au tendon etc... mais malgré cela elle a vaincu à Eugene avec sa meilleure performance dans une grande compétition et aux championnats d'Europe un mois jour pour jour plus tard".

Interrogé sur sa rupture, le coach de l'année a réaffirmé : "J'ai été surpris. Je ne m'y attendais pas mais c'est la vie."

"Je crois que Nafi peut encore être championne olympique à Paris, mais aussi du monde et d'Europe. Et elle est capable d'aller aux JO de Los Angeles (en 2028). Cela peut dépendre d'une blessure. Le plus important est de continuer à se battre et de rester positive."

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...