Anderlecht: Refaelov et Trebel veulent rester, mais les moyens sont limités

En fin de contrat, Lior Refaelov et Adrien Trebel peuvent parler avec d’autres clubs. À Jesper Fredberg de trancher pour une proposition malgré leur âge.

Yves Taildeman
 Adrien Trebel et Lior Refaelov sont dans la même situation: libres de parler avec qui ils veulent, mais ils préfèrent rester à Anderlecht.
Adrien Trebel et Lior Refaelov sont dans la même situation: libres de parler avec qui ils veulent, mais ils préfèrent rester à Anderlecht. ©BELGA

Officiellement, ce lundi 2 janvier est le premier jour de travail du nouveau CEO danois Jesper Fredberg. Une de ses premières tâches est de décider si les anciens Lior Refaelov (36 ans) et Adrien Trebel (31 ans) recevront un nouveau contrat. Depuis dimanche, ils sont libres de parler avec d’autres clubs intéressés. Les deux veulent rester, mais si on leur propose un contrat de débutant, c’est là que le bât risque de blesser, parce que les moyens financiers du club sont limités.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...