Quand Pelé joua le taxi à New-York pour François Van der Elst

L’ancien Anderlechtois François Van der Elst, décédé en 2017, a côtoyé Pelé aux États-Unis. En 1980, l’attaquant anderlechtois signe au Cosmos de New York. C’est le Brésilien qui l’accueille, dans sa limousine. Évocation…

Laurent Denuit
 François Van der Elst et Pelé au Cosmos New York.
François Van der Elst et Pelé au Cosmos New York. ©belga

Quand un championnat veut se faire une place au firmament du football, il a besoin de stars pour illuminer sa compétition. Ce fut le cas récemment de la Chine, du Japon ou du Qatar, mais la recette avait déjà été utilisée aux États-Unis, dans les années 70. La NASL (ancêtre de la MLS) parvint à séduire de nombreuses vedettes des vertes pelouses, souvent en fin de parcours. Avec Pelé en tête de gondole. Le Cosmos de New York, avec son maillot blanc (comme le FC Santos) et son logo vert et or (comme le Brésil), lui était prédestiné. En 1974, le Roi sort de sa courte retraite pour s’assurer une pension plus confortable. Au pays du show-business, le Brésilien signe même un contrat fictif d’artiste chez Atlantic Records (la firme de disques créée par les frères Ertegün, propriétaires de la franchise new-yorkaise) pour bénéficier d’un taux d’imposition plus favorable, et il palpera autant en trois ans à Big Apple qu’en presque vingt saisons à Santos… Il quitta le Cosmos en 1977, sur le deuxième titre de l’histoire du club. Mais resta actif au sein de la franchise new-yorkaise, comme ambassadeur.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...