Cyclisme - Les métiers de l’ombre du sport (4/6) : les guideurs du peloton

Veiller à ce que la course cycliste arrive à bon port en empruntant le bon itinéraire, tel est le rôle des flécheurs.

Julien Gillebert
 Le peloton est guidé par des motards, mais aussi par des flèches placées par l’organisation de la course.
Le peloton est guidé par des motards, mais aussi par des flèches placées par l’organisation de la course. ©photo news

Le cyclisme sur route est un sport particulier. Les compétitions n’ont pas lieu dans un endroit délimité, comme un stade, un terrain, une patinoire ou un vélodrome. Ni sur un circuit dessiné sur quelques kilomètres comme ceux de cyclo-cross ou de Formule 1. La course cycliste est itinérante. Elle se lance en peloton d’un point A pour désigner le vainqueur à un point B, celui de l’arrivée. Entre ces deux points, la distance peut être longue sur un tracé qui traverse de nombreuses communes, plusieurs régions, voire pays.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...