Retour sur lavenir.net

Motocross: André Malherbe est parti sans bruit

Le Hutois André Malherbe, légende belge du motocross, avait 66 ans. Il fut triple champion du monde 500 cm3.

Martin Businaro
André Malherbe était l’un des pilotes de motocross les plus emblématiques des années 1980. ©Masson

Comme Joël Robert qui nous a quittés il y a près de deux ans, il faisait partie des géants belges du motocross. André Malherbe, lui-même fils d’ancien motard et qu’on surnommait "Dédé" ou "Hollywood", tant il était flamboyant en selle ou dans le paddock, a pris son dernier envol ce jeudi, à l’âge de 66 ans. Il avait été hospitalisé il y a environ trois semaines.

Le palmarès du motard, qu’on reconnaissait à son élégance et à sa combinaison blanche, est impressionnant. On pourrait ainsi retenir qu’il fut triple champion du monde de la catégorie reine, alors dite 500 cm3 (1980, 1981 et 1984) en tant que pilote officiel Honda, triple vice-champion du monde de cette même catégorie (1983, 1985 et 1986), vainqueur de la Coupe FIM 125 (1974 et 1975) ou encore triple champion du monde par équipe avec la Belgique au Motocross des nations (1977, 1979 et 1980). Il a remporté au total pas moins de 41 Grands Prix.

Mais ce qu’on retient surtout du Hutois, grand animateur au firmament du motocross, c’est son panache qui a donné bien des migraines à de nombreux adversaires.

En chaise roulante depuis 1988

Quand le grand chapitre du motocross boueux s’arrête fin 1986 ( "À la fin de cette saison-là, j’en ai eu marre. Je voulais faire quelque chose de différent" expliquera-t-il), et après un bref passage sur quatre roues (Formule 3) qui inspirera bien d’autres motards, Malherbe succombe à l’appel du désert et se lance dans le Paris-Dakar, bien entendu sur moto. Cette participation à l’édition 1988 sera hélas dramatique. Perdu dans ce terrain hostile, il fait une très mauvaise chute et retombe sur la nuque, le funeste 6 janvier de cette année-là. Le gaillard ne sent plus ses jambes ; sa vie bascule… "Une minuscule dune d’une trentaine de centimètres de hauteur m’a envoyé d’une selle de moto vers un siège de chaise roulante", se souviendra-t-il.

Il ne retrouvera, en effet, jamais sa mobilité. Devenu tétraplégique, André Malherbe est condamné à la "chaise" alors qu’il vient de passer le cap de la trentaine.

Néanmoins resté passionné de sports moteurs, "Dédé" a longtemps continué à déployer son incroyable optimisme et à se battre, avec notamment à ses côtés, Jean-Claude Laquaye, son fidèle ami de toujours.

C’est sans faire de bruit que cette légende du sport belge, Trophée National du Mérite Sportif en 1984 et troisième du référendum du Sportif belge de l’année en 1981 et 1984, a fait rugir son moteur une dernière fois ce jeudi. Là-haut, les discussions avec Joël Robert promettent d’être animées.

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité