Comme son gardien, le Qatar s’est troué

On joue depuis seulement trois minutes dans ce match d’ouverture de la 23e Coupe du monde lorsque le gardien qatari, Saad Alsheeb nous gratifie d’une sortie folklorique au niveau de ses six mètres. La suite, on la connaît avec ce premier but annulé d’Enner Valencia pour un hors-jeu de quelques millimètres d’Estrada.

Kevin Sauvage
 L’Équateur a aisément dominé le Qatar.
L’Équateur a aisément dominé le Qatar. ©Photo News 

Cette phase, qui n’a finalement pas porté à conséquence pour les Al-Annabi n’était finalement qu’une bande-annonce de ce qui allait suivre. À l’image de son gardien, le Qatar est totalement passé à côté de son événement, celui tant attendu par tout un peuple. Sans doute paralysés par l’enjeu, les hommes de Sanchez Bas n’ont jamais été en mesure de faire mal à une sélection équatorienne qui, elle, semble taillée pour les huitièmes de finale.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.