Coupe de Belgique: un grand soir pour Meux

Meux est prêt pour le grand soir sur le synthétique de Saint-Trond. Plaisir avant tout, c’est le maître mot du vestiaire namurois..

Thibaut MARMIGNON

Le grand soir est arrivé pour le "petit" club de Meux (commune de La Bruyère, aux portes de Namur). Avec moins de 2 000 habitants, c’est la moitié du village qui migrera vers le Stayen pour assister à l’un des moments les plus forts de l’histoire du matricule 4454. Un engouement sans précédent qui récompense le club, dans son ensemble, pour le travail accompli par le comité depuis de nombreuses années. Les bénévoles ont fait leur job en préparant tout pour que les sympathisants des Verts puissent profiter au maximum de cet événement. La balle est maintenant dans le camp des joueurs, impatients d’en découdre. "On espère surtout être à la hauteur de l’événement, insiste le joueur Clément Moors. On veut tous se sublimer, sans pression, pour que tout le monde soit fier de nous." À l’instar de Ciryl Rosy qui a défié le Cercle et le Standard en 2019, l’attaquant de 33 ans sait de quoi il parle. Avec Walhain, il a eu la chance de disputer le même genre de match, en 2015, au Sporting de Charleroi (défaite 3-0). "Si j’ai un message à faire passer à mes coéquipiers, c’est avant tout de profiter, ajoute l’instituteur. Pour certains, l’opportunité de jouer contre des pros ne se produira qu’une fois dans leur carrière. On ne sait jamais de quoi l’avenir sera fait. Pour des footballeurs amateurs comme nous, on peut parler d’apothéose."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...