Dans les coulisses du Rallye du Condroz 2022 : Thomas fait vivre l’épreuve dans le parc d’assistance (vidéo)

Commentateur pour le sport automobile depuis des années, Thomas Bastin fait vivre le Condroz à tous les fans présents au parc d’assistance.

Thomas Bastin
Dans les coulisses du Rallye du Condroz 2022 : Thomas fait vivre l’épreuve dans le parc d’assistance (vidéo)
©-Thomas Bastin

Thomas Bastin n’a pas le temps de chômer. Micro en main depuis ce vendredi soir, le Namurois fait vivre le Condroz aux spectateurs dans le parc d’assistance. Présent sur le podium lors du passage de chaque voiture, Thomas jongle en Français, Néerlandais ou Anglais. "L’objectif est de faire vivre du mieux possible le Condroz aux personnes sur place. J’essaye de prendre un maximum la réaction des pilotes et de vulgariser le tout."

Car le Condroz n’est pas un rallye comme les autres. "Ici, à Huy, il y a pas mal de personnes qui viennent pour la première fois ou qui ne sont pas des puristes de la discipline. Mon rôle est d’ailleurs d’expliquer, le plus précisément possible, les spécificités des voitures qui passent. Quand les gens viennent me trouver en expliquant qu’ils ont appris des choses, c’est que j’ai réussi mon Condroz", sourit Thomas Bastin.

En direct pendant 10h de suite

Pour la première fois depuis qu’il est présent sur l'épreuve hutoise, Thomas Bastin exerce le rôle de speaker tout seul, en l’absence du mythique Jean-Pierre Amand. "Quand il était à mes côtés, c’était beaucoup plus facile car je pouvais aller à la pêche aux infos. Ici, c’est un peu plus compliqué, d’autant que j’enchaîne parfois jusqu’à 10h de direct de suite. Physiquement? Ça va, je tiens le coup (rires)."

Expérimenté et connu comme Barrabas dans le sport automobile, le Namurois a fait de sa passion un métier. "Quand j’ai commencé, je faisais de nombreuses fiches, dit-il. Maintenant, la meilleure préparation, c’est de suivre au jour le jour l’actualité des pilotes. Je ne supporte pas les speakers qui ne connaissent pas leur sujet."

En attendant, Thomas Bastin continue de prendre son pied, avant de vivre l’apothéose de l’arrivée au podium.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...