Anderlecht se fait peur et l’emporte difficilement face à Eupen, retour gagnant pour Ait El Hadj (4-2)

Anderlecht l’a emporté face à Eupen au terme d’un match riche en buts. Les Mauves ont été mis en difficulté par les Pandas, mais les individualités bruxelloises ont fait la différence.

François Linden
 Un doublé de Refaelov, un but d’Amuzu et un but d’Ait El Hadj ont scellé la victoire pour Anderlecht face à Eupen; Photo by David Hagemann / Photonews
Un doublé de Refaelov, un but d’Amuzu et un but d’Ait El Hadj ont scellé la victoire pour Anderlecht face à Eupen; Photo by David Hagemann / Photonews ©Photo News

C’est un Anderlecht en recherche de confiance qui recevait le KAS Eupen au Lotto Park. Après le fiasco du Clasico et le licenciement de Felice Mazzù, il était impératif de ne pas s’enliser dans la crise. Mission réussie pour l’équipe entraînée par Robin Veldman : au terme d’une rencontre avec des hauts et des bas, les Mauves ont pris le dessus face à une équipe d’Eupen combative.

Anderlecht commence fort, mais s’endort

Très rapidement, Anderlecht domine son adversaire. Les joueurs d’Eupen pêchent à la relance et perdent de nombreux ballons. À la 15e minute de jeu, Hoedt adresse une merveille de long ballon à Amuzu, parti à la limite du hors-jeu sur le flanc gauche. Le numéro 7 bruxellois repique dans l’axe et envoie une frappe au premier poteau. Moser ne couvre pas bien son but et est battu (1-0, 15e).

Quatre minutes après l’ouverture du score, Anderlecht obtient un coup franc excentré à la gauche du rectangle. C’est Lior Refaelov qui se charge de le botter. D’une frappe parfaite du pied droit, le ballon du Soulier d’or 2020 surplombe le mur d’Eupen et se loge dans la lucarne (2-0, 19e). Quel début de rencontre de la part des Mauves!

Face à une équipe d’Eupen à côté de la plaque, le Sporting ne parvient toutefois pas à enfoncer le clou. Amuzu (20e) et Fabio Silva (24e) manquent tous les deux de sérieuses occasions qui auraient pu mettre les Mauves définitivement à l’abri.

Le jeu des Bruxellois va peu à peu perdre en qualité, le Sporting se reposant sur ses lauriers. Eupen va en profiter pour revenir dans le match. Juste avant la pause, Peeters botte un coup franc sur le côté gauche. La défense anderlechtoise est mal alignée, et Hoedt négocie mal le ballon en l’envoyant d’une tête… dans ses propres buts (2-1, 44e). Sur les 9 derniers buts encaissés par les Mauves, 8 l’ont été suite à des centres.

Les Mauves ont affiché deux visages en première période: 30 minutes sérieuses et appliquées, et 15 minutes absolument apathiques.

Eupen pousse, Les individualités mauves font la différence

Les joueurs d’Eupen se montrent beaucoup plus justes que durant le premier acte et prennent les initiatives en seconde période. Van Crombrugge est contraint de sortir le grand jeu pour sortir une frappe puissante de Peeters (51e).

À défaut de dominer dans le jeu, les Mauves peuvent se reposer sur leurs individualités. Peu après l’heure de jeu, Fabio Silva se débarrasse de deux Eupenois et trouve Murillo sur la droite. Le Panaméen adresse un centre second poteau pour El Hadj, esseulé dans le rectangle, mais la reprise de l’attaquant est repoussée par Moser. Refaelov récupère toutefois un second ballon et trompe le portier d’Eupen d’une frappe croisée du pied gauche (3-1, 65e).

Anderlecht peut souffler, mais pas pour bien longtemps. Quatre minutes plus tard, Peeters obtient le même coup franc qu’en fin de première période sur la gauche. Le maître à jouer d’Eupen tente un tir enroulé au second poteau. Une nouvelle fois, Anderlecht gère extrêmement mal sa couverture défensive. Hoedt passe sous le ballon et Van Crombrugge ne comprend pas ce qu’il se passe: c’est à nouveau but, et une nouvelle fois sur phase arrêtée (3-2, 68e).

Les Eupenistes y croient, et ils vont frôler l’égalisation. À la 78e minute, Debast, très nonchalant depuis le début de la rencontre, perd un ballon dans son rectangle. Peeters récupère le cuir face au but, mais sa frappe vient s’écraser sur le visage de Van Crombrugge.

En fin de rencontre, Anderlecht va définitivement éteindre les espoirs des Pandas. Ait El Hadj, monté en jeu, rentre sur son pied droit et envoie une frappe enroulée dans la lucarne de Moser (4-2, 88e).

Victoire plus qu’importante pour le Sporting, qui regagne enfin après cinq matchs sans victoire. Les Mauves remontent à la dixième place, à deux points du top 8 en attendant le match entre Louvain et Gand.

Les compositions :

Anderlecht : Van Crombrugge - Debast - Hoedt - Vertonghen - Murillo (Sadiki, 89e) - Amuzu (Ait El Hadj, 61e) - Diawara (Leoni, 75e) - Ashimeru - Stroeykens - Refaelov (Esposito, 75e) - Silva

Eupen : Moser - Davidson (Paeshuyse, 78e) - Lambert - Van Genechten - Wakaso (Charles-Cook, 45e) - Magnée (Déom, 83e) - Alloh (Gassamah, 84e)- Peeters - Bitumazala - Prevljak - N’Dri (Nuhu, 60e)

Concernant la composition des Mauves, Veldman reconduit la défense à 4 alignée face à Bucarest, avec toutefois Vertonghen en tant qu’arrière gauche. Il est probable que la défense repasse à 3 au cours de la rencontre.

Ashimeru accompagne Diawara dans l’entrejeu, Arnstadt purgeant toujours sa suspension suite au carton rouge reçu face à Zulte-Waregem. Verschaeren, touché au genou, n’est pas sur la feuille de match et devrait louper une à deux semaines de compétition. Le jeune Théo Léoni ainsi qu’Anouar Ait El Hadj sont sur le banc. Devant, Stroeykens et Refaelov épauleront Fabio Silva.

À Eupen, un seul changement est à noter par rapport à la défaite de la semaine passée face à Malines : le jeune Teddy Alloh prend la place de James Jeggo dans l’habituel 3-5-2 des Pandas. Il occupera toutefois le poste d’arrière gauche, tandis que Wakaso prend la place de Jeggo dans le milieu de terrain.

Le live :

Les stats :