Remco Evenepoel, Wout van Aert et Lotte Kopecky nommés du Vélo d’Or

Remco Evenepoel, Wout van Aert et Lotte Kopecky figurent parmi les nommés du Vélo d’Or, trophée attribué par Vélo Magazine récompensant le meilleur cycliste de la saison. Pour la première fois de son histoire, Vélo Magazine remettra aussi un Vélo d’Or féminin.

Belga
Remco Evenepoel, Wout van Aert et Lotte Kopecky nommés du Vélo d’Or
©Photo News

Evenepoel, 22 ans, a réalisé une saison historique après avoir remporté son premier grand tour sur le Tour d’Espagne avant de remporter le titre de champion du monde chez les seniors à Wollongong en Australie. Il a également gagné Liège-Bastogne-Liège et la Clasica San Sebastian.

Troisième l’année dernière, Van Aert a également réalisé une saison exceptionnelle avec trois succès d’étape et le gain du maillot vert sur le Tour de France mais aussi deux étapes du Critérium du Dauphiné, une de Paris-Nice, le circuit Het Nieuwsbald et l’E3 Harelbeke.

Kopecky, 26 ans, a réalisé une saison 2022 de haute volée sur tous les terrains. Sur la route, elle a remporté les Strade Bianche et le Tour des Flandres. Elle a également décroché la médaille d’argent sur la course en ligne des Mondiaux. Sur la piste, Kopecky a ajouté deux titres européens et deux titres mondiaux à son palmarès.

Le Danois Jonas Vingegaard, les Slovènes Tadej Pogacar, tenant du titre, et Primoz Roglic, l’Australien Jai Hindley, l’Italien Filippo Ganna, le Britannique Geraint Thomas et les Néerlandais Mathieu van der Poel, Fabio Jakobsen, Dylan van Baarle et Harrie Lavreysen sont également nommés.

Kopecky devra, elle, faire avec la concurrence des Néerlandaises Annemiek van Vleuten, Lorena Wiebes, Marianne Vos et Demi Vollering, les Italiennes Elisa Balsamo, Marta Cavalli et Elisa Longo Borghini, les Françaises Pauline Ferrand-Prevot, Audrey Cordon-Ragot, Mathilde Gros et Juliette Labous, la Danoise Cecilie Uttrup Ludwig et la Sud-Africaine Ashleigh Moolman-Pasio.

Trois Belges figurent au palmarès de ce trophée: Johan Museeuw (1996), Tom Boonen (2005) et Philippe Gilbert (2011).