Le Standard et sa défense coulent à Westerlo (4-2)

Le Standard s’est incliné 4-2 face au promu Westerlo en ayant offert un niveau plus faible que les dernières semaines.

Maxence Debens
 Les Rouches ont été peu inspirés ce samedi.
Les Rouches ont été peu inspirés ce samedi. ©Photo News

Ronny Deila et ses hommes espéraient confirmer ce samedi après-midi en terre campagnarde après leur victoire dimanche passé face au Cercle de Bruges (2-0). Ils étaient accueillis par les promus qui avaient battu le Cercle sur le même score, avant de s’incliner face à OHL (2-0) et La Gantoise (2-1). C’est une victoire méritée pour les résidents du Kuipje, ils ont clairement dominé le Standard, et sa défense peu concentrée, qui le match à 10 suite à deux jaunes de frustration de Selim Amallah.

Au classement, les Rouches restent à 4 points en s’approchant du fond du classement (à égalité avec l’Union et Courtrai en attendant leur rencontre). Westerlo pointe à 6 points et occupe temporairement la 6e place.

La feuille de match

Ohio sera absent 4 semaines suite à sa blessure au dernier match, comme annoncé il y a quelques jours. Ngoy et Van Damme sont également absents pour blessure alors que Tapsoba est de retour sur le banc. La composition est la même depuis trois matchs, Donnum garde la confiance du coach malgré ses prestations en demi-teinte et Emond est seul devant (en même temps, il ne reste plus que lui… Même si le Standard est apparemment aux affaires pour lui trouver un autre remplaçant qu’Ohio, notamment grâce à l’apport de Fergal Harkin).

Beaucoup de changement du côté de Westerlo suite à la première mi-temps qui n’avait pas été de bon niveau face à Gand. Vetokele prend la place de Daci blessé au genou, Dorgeles Nene, Dierckx, Bernat, Madsen et Perdicchizzi le suivent et intègrent le onze.

La plus mauvaise mi-temps depuis la reprise du championnat

Le Standard est logiquement dominant, il se crée même une occasion via la droite lorsque Dewaele trouve Dragus qui ne trouve pas le cadre. C’est Westerlo et son pressing qui inquiète Bodart le premier, après perte de balle de Cimirot, Nene bute sur le gardien liégeois. Même chose quelques minutes plus tard, heureusement pour le Standard, Bernat n’arrive pas à reprendre le centre correctement.

Raskin envoyait alors (35e) une superbe balle vers Dragus qui s’était bien infiltré, cependant, le Roumain patauge et contrôle mal le ballon dans le petit rectangle. Bolat n’est toujours pas inquiété, alors que son homologue liégeois tremble encore une fois lorsque De Cuyper fait danser Laifis avant d’envoyer le ballon dans la tribune. On sentait le but arriver, et il est finalement venu de la tête de Vetokele, sur l’une de ses premières balles du match ( 1-0, 38e). Complètement oublié par la défense des Rouches, il est seul pour reprendre le centre de Dierckx dans le petit rectangle.

La défense coule

À peine revenus, le Standard offre le deuxième aux Campagnards. Nene est lancé dans le dos de Dewaele, possiblement hors-jeu, et fixe Bodart. Ce but lui coûtera sa place puisqu’il se blesse sur l’action du goal ( 2-0, 50e). Vetokele avait la même action deux minutes plus tard, Bodart le stoppe même s’il est signalé hors-jeu.

Bodart commence à en avoir marre des pertes de balle de ses coéquipiers. Il décide d’en envoyer une bonne devant... Et cela fait mouche! Tapsoba touche chanceusement la balle et arrive à réduire le score, c’est 2-1. On arrive à 15 minutes du terme lorsque le Standard s’enfonce de nouveau lui-même. Barrett, mal placé, dévie le centre très peu dangereux de Dierckx... Dans son propre goal ( 3-1, 74e).

Le Standard se réveille enfin, Selim Amallah est accroché dans le rectangle, l’arbitre ne bronche pas et le VAR ne revient bizarrement pas dessus. Canak est auteur d’une belle frappe déviée par Bolat ensuite. Le jeune Rouche retrouvait magnifiquement Dussenne, du pied gauche s’il vous plaît, en fin de match, comme face à Gand, et le capitaine arrivait à réduire le score ( 3-2, 88e).

Néanmoins, le Standard reste le Standard. Amallah perd le ballon en milieu de terrain et offre une frappe à Foster qui ne laisse aucune chance à Bodart ( 4-2, 90e). Selim Amallah prend rouge en fin de rencontre après avoir reçu une seconde jaune sur une faute de frustration.