Le Pays de Galles, somptueuse terre de trail

L’Ultra Trail Snowdonia fait partie des 25 dates du circuit UTMB World Series. Et nous avons compris pourquoi !

Benoit Gueuning
Le Pays de Galles, somptueuse terre de trail

Mais qu’est-ce qu’une épreuve en Grande-Bretagne peut bien faire au calendrier de l’ UTMB World Series ? Parmi les 15 manches européennes de ce nouveau circuit de trail, le calendrier emmène les coureurs en France, Suisse, Italie, Autriche, Espagne, Andorre, Slovénie ou encore Croatie. Soit des pays dont les massifs chatouillent le ciel. Le point culminant de Croatie, le Dinara et ses 1813 mètres, trône 668 mètres plus haut que le Ben Nevis (1345 m), le point le plus élevé des îles britanniques, en Écosse.

C’est toutefois ailleurs encore, de l’autre côté de la Manche, que l’UTMB est allé voir, dans le nord-ouest du Pays de Galles et son Ultra Trail Snowdonia (UTS) . Une épreuve qui, début juillet, a réuni 1100 participants sur trois distances: un 165 km, un 100 km et un 50 km que nous avons pu tester.

Un organisateur 8e de la CCC

À la tête de l’UTS, on retrouve Michael Jones ( APEX Running ). Le Gallois, aussi directeur événementiel de l’UTMB pour le Royaume-Uni, a notamment fini 8e de la CCC en 2017, 8e aussi de la Trans Gran Canaria sur 82 km, et gagné 2 fois la Lakeland 100 (160 km) en Angleterre. Et il connaît les moindres recoins du Snowdonia National Park, son terrain d’entraînement qui, avec ses 2130 km², est le deuxième plus grand des 11 parcs nationaux de Grande-Bretagne. C’est là qu’il a tracé le premier UTS en 2017 et propose aussi d’autres trails.

165 km, 10000 m. de dénivelé positif

Le plat de résistance de 165 km offrait aussi 10000 mètres de dénivelé positif. Avec, bien sûr, un passage par le Mont Snowdon (1085 m), le point culminant du Pays de Galles. Mais la progression de la centaine de coureurs fut interrompue pour des raisons de sécurité avant leur retour à Caefernaton, 12 heures plus tard, non pas à cause d’une tempête de neige, mais de violentes bourrasques.

Frustrés d’avoir dû s’effacer prématurément d’une magnifique carte postale, nombre d’entre eux ont remis un dossard le lendemain, sur 50 ou 100 km. Au départ toujours de Llanberis, et du National Slate Museum, qui retrace l’histoire de l’extraction de l’ardoise, qui fut très longtemps une activité de première importance au Pays de Galles. À elle-seule, l’énorme carrière d’ardoises de Dinorwig dominant Llanberis employait 3000 hommes.

100 lacs, 90 sommets

Le départ du 50 km et ses 3100 mètres de D+ à peine donné, quasi au plancher des vaches et déjà dans un décor somptueux, que se dresse un premier pic devant nous. Plus on s’élève, plus l’horizon se dégage malgré une météo typiquement britannique. Et les paysages sont encore plus à couper le souffle que les difficultés. Composés notamment d’un délicieux mélange de sommets et lacs de montagnes de toutes tailles, le Snowdonia National Park compte 90 sommets au-dessus de 600 m et 100 lacs. Mais aussi d’alpages dans lesquels des moutons paissent, de champs parfois très colorés de flore sauvage, de ruines de bâtiments d’une autre époque, d’océans de pierres et rochers, de forêts, de la mer d’Irlande à quelques kilomètres à peine à vol d’oiseau, de cascades et rivières... Et même d’un train à vapeur qui emmène les visiteurs jusqu’au Mont Snowdon.

Le Mont Snowdon, 6 km d’ascension, 900 m de D+

Mais si les paysages sont magiques, mieux vaut ne pas trop s’en gaver, sous peine de se retrouver les 4 quatre fers en l’air. En plus d’être abruptes, ascensions et descentes sont souvent d’une technicité extrême, avec sous nos pieds d’interminables cailloux ou rochers. Mais aussi sous nos mains, parfois bien plus utiles, pour ne pas dire nécessaires, que nos bâtons.

Après 2 premières parties d’escalade, la troisième est encore plus coriace. C’est que le Mont Snowdon se mérite, avec 6 km d’ascension et 900 m de dénivelé positif.

De 25 à 165 km en 2023

Avant-dernière plongée dans la vallée pour une dernière ascension qui n’a rien à envier au Mont Snowdon et enfin la délivrance. Et le pire, c’est qu’à peine rentré à Llanberis, on regrette presque déjà de les avoir déjà quittés.

Si cela vous chatouille d’aller à votre tour vous rendre compte de la somptuosité dans tous les sens du terme de l’UTS, sachez que les inscriptions sont déjà ouvertes pour une 5e édition qui aura lieu du 12 au 14 mai 2023. Et qu’un 25 km complétera le programme!