L’Union se sait attendue: «Cela ne nous fait pas peur»

La préparation de l’équipe de Geraerts a commencé ce jeudi. Elle a un mois pour être prête car les grands rendez-vous arrivent vite.

Stéphane Lecaillon
 Premier entraînement de la carrière de «coach Geraerts».
Premier entraînement de la carrière de «coach Geraerts». ©Belga

Après trois jours de tests physiques et médicaux, les choses sérieuses ont commencé ce jeudi, pour le vice-champion de Belgique. C’est parti pour un mois de préparation avant le premier match officiel, Saint-Trond – Union, le samedi 23 juillet, une semaine avant la réception de Charleroi. Et, surtout, avant un premier gros rendez-vous européen, le 2 ou 3 août: le troisième tour préliminaire de Ligue des champions contre Benfica, les Rangers, le PSV ou le Dynamo Kiev (s’il se qualifie). Idéalement, il faudra être prêt d’emblée pour ce duel à 5 millions €. "L’ambition reste la même: gagner chaque match, mais sans fixer d’objectif maintenant", explique Philippe Bormans.

Ne comptez pas sur le CEO pour parler du top 4. "Non. Avant cela, on veut d’abord se qualifier pour la Ligue des champions, ou, si on échoue, faire du mieux qu’on peut en Ligue Europa."

Mais l’Europe ne doit pas être un mirage en ce début de saison, où se jouera la qualification pour la C1. "Bien sûr que ces premiers matchs européens seront importants, mais le championnat, aussi. Le risque, c’est que la concentration des joueurs se fasse sur l’Europe uniquement. Ce sera notre travail de garder tout le monde focus sur le championnat. Enchaîner une rencontre de qualification de Ligue des champions le mercredi puis un déplacement en D1 le week-end qui suit je ne sais où (NdlR: à Malines après le premier match européen), ce n’est pas facile. Ce sera nouveau pour nous. On sait aussi que l’Union ne sera pas vue de la même façon qu’il y a un an. La pression sera tout autre. Et pour nous aussi, ce sera différent de la saison passée, où on était dans la continuité de la saison d’avant."

Ici, il y a un nouveau T1, et pas mal de mouvements sont attendus dans le noyau. "Les gens vont se dire qu’il faut gagner nos premiers matchs plus faciles sur papier, mais on a vu la saison passée que ça ne veut rien dire. Ce qu’on espère surtout c’est de trouver notre façon de jouer. On ne met pas de pression pour obtenir des résultats dès le début. Quoi qu’il en soit, on a montré depuis janvier qu’on sait rester calme. Tout cela ne nous fait pas peur."

Geraerts dans son nouveau costume

Karel Geraerts testera son groupe mardi prochain, à Rebecq (D2 amateurs). Ce sera le premier rendez-vous amical de l’été du nouvel entraîneur. Ce jeudi, il a dispensé la première session de sa carrière de T1 sur la pelouse du centre d’entraînement de Lierre. À l’exception des trois internationaux, tout le monde était là. Y compris Guillaume François, qui arrive pourtant en fin de contrat le 30 juin et n’a pas encore signé de nouveau bail. Mais le latéral pourrait bien prolonger l’aventure. Damien Marcq, dans la même situation, n’était pas là, lui.

Rayon nouveaux visages, étaient présents les jeunes transferts Viktor Boome et Arnaud Dony, ainsi que les deux renforts annoncés cette semaine, l’attaquant allemand Dennis Eckert Ayensa et le défenseur anglais Ross Sykes (voir par ailleurs). Deux jeunes, Lucas Defise et Soulaimane Berradi, accompagnaient le groupe également.

La semaine se poursuivra à raison d’une séance vendredi, samedi et lundi avant la rencontre de mardi soir. Après le rendez-vous de Rebecq il y aura encore deux amicaux belges (Deinze samedi 2 et Marloie mercredi 6), puis la préparation prendra une tournure internationale avec trois grosses affiches à l’étranger. "On a accepté une invitation au Portugal, qui sera comme un test avant l’Europe", explique Philippe Bormans.

L’Union n’a pas encore dévoilé l’identité de cet adversaire, mais d’après nos informations, ce sera le Sporting Portugal, à Lisbonne. "Organiser un tel voyage sera nouveau pour nous. Tout comme la rencontre à Brighton (9 juillet) sera importante en termes organisationnels. Il s’agit d’une forme de préparation pour les matchs européens avec la gestion des passeports, des visas, etc."

Au niveau de la direction et des services administratifs du club aussi, l’été s’annonce chargé.